Navigation – Plan du site
Les néolibéralismes de Michel Foucault

Les néolibéralismes de Michel Foucault

Frédéric Gros, Daniele Lorenzini, Ariane Revel, Arianna Sforzini (dir.), « Les néolibéralismes de Michel Foucault », Raisons politiques, n° 52, 2013, 170 p., Les Presses de Sciences Po, ISSN : 1291-1941, ISBN : 978-2-7246-3320-7.
Notice publiée le 10 janvier 2014

Présentation de l'éditeur

En 1979, Michel Foucault prononce un cours au Collège de France intitulé Naissance de la biopolitique. Cet ensemble de leçons propose un examen du néolibéralisme allemand (Ordolibéralisme) et américain (Ecole de Chicago). Foucault, dans ce cadre, propose des constructions conceptuelles inédites : problématisation du marché comme espace de véridiction, distinction entre la naturalité de l'échange marchand et l'artificialité d'un milieu de concurrence, mode de subjectivation inédit de l'homo oeconomicus (faire de soi-même une entreprise), détermination de la régulation comme nouvelle modalité de pouvoir.

Cette étude précède le consensus de Washington et la déréglementation des marchés financiers, qui définissent l'identité de ce que nous désignons immédiatement comme "néolibéralisme". Pour autant, les analyses de Foucault ont été perçues, à l'occasion de la publication de ce cours en 2004, comme décisives pour comprendre la crise actuelle, en déterminer les enjeux, en mesurer la profondeur. Des juristes, des économistes, des philosophes, des politistes ont trouvé là des grilles de lecture précieuses permettant de mieux entendre et définir notre situation contemporaine.

C'est cette puissance de problématisation que nous tentons de restituer ici, à travers une série de textes qui démontrent comment et pourquoi ces études foucaldiennes d'un néolibéralisme pourtant historiquement daté permettent de ressaisir la singularité de notre actualité.

Haut de page