Navigation – Plan du site

« Voies sexuelles. Voix désirantes », Réfractions, n° 29

Jean Ferrette
Voies sexuelles. Voix désirantes
« Voies sexuelles. Voix désirantes », Réfractions, n° 29, automne 2012, Les Amis de Réfractions, ISBN : 9782918697053.
Haut de page

Texte intégral

1Réfractions se définit comme une revue de « recherches et expressions anarchistes ». S’agissant d’un dossier sur les sexualités, les travaux sur les « rapports sociaux de genre », d’une part, et sur la discussion en France du projet de loi de pénalisation des clients des prostituées, d’autre part, en font effectivement une question d’actualité. C’est donc de politique et de sexualité dont il s’agit dans ces 115 pages, le reste de la revue étant consacré à d’autres thèmes (l’activisme numérique, la question de l’abstention et la revue des livres).

2L’éditorial nous rappelle, dans la lignée de Mai-68, que « la sexualité, c’est politique ». Il revendique de faire entendre ici « d’autres voix », qui soient « l’expression de voies sexuelles » pour « ouvrir les possibles ». Dix textes composent ensuite ce dossier. Nous n’en retiendrons ici que deux, particulièrement étoffés et argumentés. Le premier, écrit par Luce Turquier et intitulé : « De la liberté en amour au début du XXe siècle. Réflexions et pratiques anarchistes sur le mariage, la liberté en amour et la liberté sexuelle », est tout particulièrement passionnant. Il rappelle des articles audacieux et innovants dont le caractère aujourd’hui encore « choquant » souligne la pertinence. Très érudit, il rappelle que « les anarchistes n’étaient pas des précurseurs en la matière et que certains de leurs discours théorisent simplement des pratiques déjà existantes ». Lucide, l’auteure ne restitue pas seulement l’audace des projets d’amour libre, mais aussi leurs limites et les ambiguïtés dont ceux-ci sont porteurs. Si les défenseurs de l’amour libre « opposent à l’hypocrisie du mariage la réalité des pratiques », la question est posée de savoir s’il ne serait pas « simplement une solution masculine […] pour retrouver une “abondance” de femmes face à une pénurie en relations sexuelles ». Luce Turquier pointe également une autre limite : le retard mis par les anarchistes à défendre le droit à l’homosexualité, principalement masculine.

3Le second article émane d’un sociologue et théoricien de l’anarchisme, Daniel Colson. Consacré aux rapports du féminisme et de l’anarchie, il rappelle le rôle précurseur de cette dernière par rapport aux marxistes, pour qui la révolution n’était que « politico-économique » (à la différence de Marx et Engels, en cela beaucoup plus avancés : cf. le livre d’Engels, L’origine de la famille...). Refusant l’idéalisation d’une époque et d’un projet d’émancipation sexuelle, Daniel Colson nous met en garde d’une part contre la capacité récupératrice d’un système qui se fait désormais le protecteur juridique des minorités sexuelles, et contre la violence des rapports au sein de l’extrême-gauche qui vivait « l’appropriation des […] militantes de base par les mâles dominants », au point qu’il y régnait « une guerre du sexe et des sexes ». C’est au début des années 1970 que surgit le féminisme, qui a imposé un autre clivage : « la lutte des sexes », la « lutte contre le patriarcat », ce dernier prenant la place du capital et les femmes celle du prolétariat. Mais le féminisme introduit aussi une « seconde rupture » : et c’est là que le propos de l’auteur est moins clair. Dire que le féminisme remet en cause les identités sexuelles, les formes traditionnelles d’organisation, y compris celle des femmes, en « déconstruisant » (mot à la mode, et suspect par cela même) aussi bien les idéologies que le mot d’ordre de « libération sexuelle », n’est-ce pas, d’une part, réduire le féminisme à sa forme la plus radicale et, d’autre part, le réduire négativement à une pure force dissolutrice ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Ferrette, « « Voies sexuelles. Voix désirantes », Réfractions, n° 29 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2014, mis en ligne le 29 janvier 2014, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/13417

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page