Navigation – Plan du site
Cadavres impensables, cadavres impensés

Cadavres impensables, cadavres impensés

Approches méthodologiques du traitement des corps dans les violences de masse et les génocides
Elisabeth Anstett, Jean-Marc Dreyfus (dir.), Cadavres impensables, cadavres impensés. Approches méthodologiques du traitement des corps dans les violences de masse et les génocides, Paris, coll. « Les cadavres dans les violences de masse et les génocides », 2013, 152 p., ISBN : 978-2-84743-060-8.
Notice publiée le 10 février 2014

Présentation de l'éditeur

Malgré un important corpus documentaire produit dans le champ des Genocide Studies – et de façon assez paradoxale si l’on songe à la façon dont se sont déployées les études sur le corps – la question du sort fait aux cadavres dans les violences de masse demeure encore un sujet largement inexploré. Le corps représente, certes, une thématique transversale des sciences sociales, mais s’il est considéré dans tous ses états tant qu’il est vivant, il disparaît largement de l’attention des chercheurs une fois mort. Seuls les archéologues et les anthropologues spécialistes du champ funéraire se sont pen-chés sur l’investissement social, religieux ou politique dont le corps mort fait l’objet en contexte de production massive de cadavres.

Ce volume rassemble des contributions d’historiens, de juristes et d’anthropologues qui se sont demandé pourquoi les restes humains et les cadavres présents en grand nombre constituent encore l’impensé, voire le tabou, des recherches menées sur les génocides et les violences extrêmes, et comment leurs disciplines respectives abordent ces objets singuliers.

Haut de page

Auteurs

Elisabeth Anstett (dir.)

est anthropologue, chargée de recherche au CNRS et membre de l’Iris (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux). Ses travaux portent sur les usages sociaux de la culture matérielle, plus particulièrement dans les anciens espaces soviétiques, et explorent la question des traces laissées par l’expérience de la violence extrême.

Publications du même auteur

Jean-Marc Dreyfus (dir.)

est spécialiste de l'aryanisation des biens juifs et maître de conférences à l'Université de Manchester.

Haut de page