Navigation – Plan du site
Le public de la danse contemporaine

Le public de la danse contemporaine

Instituer la parole des corps
Patrick Germain-Thomas (dir.), « Le public de la danse contemporaine. Instituer la parole des corps », Quaderni, n° 83, 2014, 128 p., Paris, Maison des Sciences de l'Homme, ISBN : 978-2-7351-1645-4.
Notice publiée le 07 avril 2014

Présentation de l'éditeur

La politique de soutien à la création chorégraphique contemporaine, initiée dans les années 1970 puis poursuivie dans les années 1980 et 1990 avec des moyens financiers accrus, a favorisé la construction d'un monde artistique distinct de celui de la danse académique. Prioritairement axée sur le développement de l'offre des créateurs d'avant-garde, cette politique vise également à combler l'écart entre les œuvres et l'horizon d’attente des spectateurs. Mais il n’est pas aisé de toucher le plus grand nombre tout en promouvant l’originalité, voire les ruptures esthétiques, et le dossier traite des moyens employés par les pouvoirs publics et les acteurs du monde artistique pour accroître l’ancrage social de ce style chorégraphique. Cet ancrage demeure relativement faible auprès du grand public et il convient à la fois de s’interroger sur les freins limitant l’institutionnalisation des techniques du corps de la danse contemporaine et sur les stratégies qui permettraient de les dépasser, notamment dans les registres de la médiation et de la médiatisation.

SOMMAIRE

- Patrick Germain-Thomas, « Avant-propos » ;

- Patrick Germain-Thomas, « La politique de la danse contemporaine en France : une construction conjointe des pouvoirs publics et des lieux de programmation » ;

- Daniel Urrutiaguer, « Les représentations des publics dans le monde de la danse contemporaine » ;

- Patrick Germain-Thomas, « Médiatisation et médiation de la danse contemporaine : quand la profusion opacifie le sens d'un art sans texte » ;

- Philippe Guisgand, « Les ateliers du spectateur, fabrique du sensible » ;

- Entretien avec Angelin Preljocaj, par Patrick Germain-Thomas.
 

Politique

- Alexandre Eyries, « Communication politique et culture : enjeux paradoxaux de la médiation culturelle impulsée par Andrée Malraux » ;

- Mathieu Blesson, « La planète en héritage : point de vue cybernétique » ;

- Bertrand Morvan, «  représentations de la métropolisation : nouveaux lieux, nouveaux territoires ».


Livres en revue

- Olivier Dard, Gilles Richard (dir.), « Les droites et l'économie en France au XXe siècle, Compte rendu par Kevin Brookes ;

- Erik Neveu, « Les mots de la communication politique » - Compte rendu par Benoit Lafon ;

- Aurélie Olivesi, « Implicitement sexiste ? Genre, politique et discours journalistique », Compte rendu par Brigitte Rollet .

Haut de page