Skip to navigation – Site map

Frédéric Lebaron, 35 grandes notions de la sociologie

Lionel Francou
35 grandes notions de la sociologie
Frédéric Lebaron, 35 grandes notions de la sociologie, Paris, Dunod, 2014, 172 p., ISBN : 978-2-10-070077-6.
Top of page

Full text

  • 1 Ces dernières années, Frédéric Lebaron a écrit ou co-écrit plusieurs manuels de sociologie, publiés (...)

1Dans ce manuel adressé aux étudiants de niveau licence en sociologie, sciences sociales et psychologie, Frédéric Lebaron, qui est un habitué du genre1, réalise un important travail de vulgarisation et de décomposition de la discipline ; par un style épuré, il en rend les apports vraiment très faciles d’accès. Il passe en revue la sociologie de façon générale, dans ce qui se veut « une présentation accessible sans simplification caricaturale ».

2L’ouvrage est divisé en six chapitres, subdivisés en 35 sous-chapitres consacrés à autant de « grandes notions ». Chaque thématique est développée en quelques pages, ce qui permet de faire un rapide tour d’horizon de la discipline. On a donc ici affaire à un livre hybride, entre l’introduction générale et la boîte à outils, qui présente au lecteur la sociologie telle qu’elle s’est construite en France, de ses trois pères fondateurs (Karl Marx, Émile Durkheim et Max Weber) aux questionnements actuels, en passant par Pierre Bourdieu. Chaque fiche indique quelques lectures de base permettant d’explorer plus en avant le sujet brièvement développé. On y trouve, le plus souvent, des livres de synthèse et des textes fondateurs, mais aussi des liens vers des sites web intéressants à visiter. Ce manuel présente deux atouts supplémentaires pour son utilisateur. En premier lieu, un index récapitule les notions abordées dans l’ouvrage, ce qui en permet une manipulation plus aisée. En second lieu, le texte est globalement épargné par les références bibliographiques qui parsèment habituellement les ouvrages de sociologie, ce qui en rend la lecture plus aisée et légère pour le novice, mais limite dans le même temps le public susceptible de trouver un intérêt à son utilisation.

3Les six chapitres de l’ouvrage couvrent, globalement, l’essentiel de ce qu’il faut savoir lorsque l’on découvre la sociologie. Le premier, consacré aux « fondements historiques » de la discipline, porte sur la constitution de la sociologie comme science et sur ses pères fondateurs. Le deuxième présente les principales théories (les interactions, le structuro-fonctionnalisme et les différentes écoles sociologiques françaises actuelles) et méthodes (les statistiques, l’observation et l’entretien) de la sociologie. Le troisième, intitulé « Structures sociales et institutions », s’intéresse notamment aux classes sociales, à la production et à la consommation, mais aussi au politique, aux médias et à la religion. Le quatrième chapitre englobe différentes thématiques allant de la socialisation, de la famille et de l’éducation aux sociologies de la connaissance et des pratiques culturelles, en passant par l’étude du genre et du corps. Le cinquième est consacré aux « Dynamiques contemporaines des classes sociales » et se décompose en trois fiches : les élites, les classes populaires et, enfin, les inégalités sociales entre ces deux groupes. Quant au sixième et dernier chapitre, il porte sur les changements sociaux et regroupe des thématiques telles que l’étude diachronique des phénomènes sociaux, la mondialisation, le capital social et les pathologies sociales.

  • 2 Voir notamment l’ouvrage de Luc Van Campenhoudt et de Nicolas Marquis, également paru en 2014 chez (...)

4Si l’ouvrage témoigne d’une initiative louable et devrait permettre à de nombreuses personnes de s’intéresser à la sociologie sans être brimés dans cette entreprise par des formulations nébuleuses et une surexposition au jargon de la discipline, ses atouts sont autant de limites. À certains égards, on peut avoir l’impression que le livre, plutôt que d’introduire à la sociologie, se contenter d’offrir une série de clés pour s’intéresser de façon diffuse aux questions de société en France. Si le « citoyen intéressé », visé comme public secondaire de l’ouvrage dans l’avant-propos, y trouvera très certainement son compte, les étudiants, à tout le moins ceux dont la sociologie est le champ d’étude principal, pourraient rester sur leur faim. Pour ceux-ci, un manuel qui explique la sociologie en mettant plus en évidence la construction de la démarche sociologique, à partir de travaux présentés dans leur contexte et leur complexité, pourrait s’avérer un complément bien utile2. Globalement, l’ouvrage présente une sociologie qui apparaît fort consensuelle, alors même qu’elle se construit, comme toute science, par le débat et les disqualifications successives des théories. La sociologie d’inspiration bourdieusienne occupe une place importante dans l’ouvrage (tout comme les statistiques), alors que certaines approches sont (presque) totalement éludées. C’est le cas de l’ethnométhodologie, de la sociologie phénoménologique et de la sociologie pragmatique qui, pour peu qu’elles soient évoquées, ne totalisent conjointement pas plus d’une vingtaine de lignes dans l’ensemble de l’ouvrage. On pourra arguer du fait qu’il s’agit d’un ouvrage d’introduction pour justifier cette incapacité à rendre compte de certains visages de la sociologie contemporaine. Cependant, ce n’est pas rendre service aux étudiants en sociologie que d’ignorer certains courants importants, d’autant plus que ce ne sont probablement pas là les plus aisés à appréhender par soi-même.

Top of page

Notes

1 Ces dernières années, Frédéric Lebaron a écrit ou co-écrit plusieurs manuels de sociologie, publiés chez Dunod : La sociologie en 35 fiches (2007), La sociologie de A à Z (2008) et Sociologie. Manuel visuel de licence (2013, avec Christophe Gaubert et Marie-Pierre Pouly), dont le compte rendu d’Eric Keslassy est paru sur Lectures : http://lectures.revues.org/12122.

2 Voir notamment l’ouvrage de Luc Van Campenhoudt et de Nicolas Marquis, également paru en 2014 chez Dunod, intitulé Cours de sociologie.

Top of page

References

Electronic reference

Lionel Francou, « Frédéric Lebaron, 35 grandes notions de la sociologie », Lectures [Online], Reviews, 2014, Online since 20 June 2014, connection on 21 September 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/14997

Top of page

Copyright

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Top of page