Navigation – Plan du site
Ghettos urbains ?

Ghettos urbains ?

La sécurisation aux États-Unis et en France
Véronique Levan, Ghettos urbains ? La sécurisation aux États-Unis et en France, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Géographie sociale », 2014, 246 p., ISBN : 978-2-7535-3308-0.
Notice publiée le 03 juillet 2014

Présentation de l'éditeur

L'auteur a mené des enquêtes de terrain dans des quartiers populaires de villes-mondes, Paris et New York, dans le sillage de l'ethnographe américaine Sally Merry, afin de saisir les enjeux liés à la coproduction de la sécurité, lors de programmes de sécurisation de ghettos urbains. Cette recherche comparative pluridisciplinaire est en outre heuristique, en ce sens où elle rend saillantes certaines réalités de la société américaine en matière de politiques de contrôle social, qui resteraient autrement confinées à la sphère de l'invisible.

Même si l'importation de concepts innovants dans le domaine de la régulation sociale, vers des contextes sociopolitiques et culturels diversifiés, est indéniable, il s'avère que l'accent sera davantage mis soit sur la participation informelle des résidents d'îlots sociaux en faveur de la sécurité, soit sur la surveillance formelle, selon que l'on est sur l'une ou l'autre rive de l'Atlantique. Cette analyse apporte des éléments de réponse aux décideurs politiques locaux et nationaux, aux urbanistes, aux étudiants américanistes, géographes ou sociologues intéressés par ces questions urbaines, dans la mesure où le curseur se place du côté des destinataires et bénéficiaires de l'offre sécuritaire.

Comment perçoivent-ils la privatisation grandissante de leur milieu de vie ? Celle-ci s'accompagne-t-elle d'une meilleure justice sociale dans les ghettos urbains, sur le plan de l'accès à la sécurité ?

Haut de page

Auteur

Véronique Levan

Véronique Levan est docteure ès Lettres de l'université de Paris-Sorbonne et chercheuse associée au CESDIP-CNRS/ministère de la Justice. Elle a enseigné l'histoire américaine en qualité d'ATER à l'université de Pau et des Pays de l'Adour (2009-2012). Elle est l'ancienne titulaire d'une bourse doctorale européenne Marie Curie à l'université de Keele (Royaume-Uni), d'une bourse doctorale Tocqueville de la Fondation Franco-Américaine (université Rutgers, États-Unis) et d'une bourse post-doctorale à l'UCS-INRS au Canada.

Haut de page