Navigation – Plan du site
Pollution atmosphérique et action publique

Pollution atmosphérique et action publique

Franck Boutaric, Pollution atmosphérique et action publique, Paris, Rue d'Ulm, coll. « Sciences durables », 2014, 82 p., Préface de Corinne Lepage.
Notice publiée le 03 septembre 2014

Présentation de l'éditeur

Au cours des années 1990, on a assisté à l’apparition de nouveaux instruments dans le domaine de l’action publique en matière de pollution (indice de la qualité de l’air, plans régionaux…) et à l’émergence de controverses sur les effets sanitaires des polluants atmosphériques. Ces débats ont sorti la pollution atmosphérique urbaine de l’espace étroit dans lequel l’expertise industrielle l’avait maintenue.
Après le recours des outils mis en place par la Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (1996), se développe une approche élargissant le problème de la pollution aux espaces intérieurs et aux changements climatiques. Et cette nouvelle représentation s’opère dans le cadre d’un univers où l’action publique apparaît de plus en plus fragmentée.
Pour réduire les polluants atmosphériques, on s’oriente vers une régulation des comportements individuels. Mais des solutions globales ont du mal à s’imposer et les différents modes de transport ne connaissent pas de réorganisations significatives.

Haut de page

Auteur

Franck Boutaric

Docteur en sciences politiques et enseignant en économie-gestion. Ses recherches s’inscrivent dans le champ de la sociologie du risque et dans le domaine des STS (science, technologie et société). Ses travaux portent sur les enjeux de la pollution atmosphérique et le rôle des instruments d’action publique dans la conduite des politiques environnementales et sanitaires

Haut de page