Skip to navigation – Site map
Au nom des victimes

Au nom des victimes

La construction de la notion de victime dans les mémoires des dictatures en Argentine, au Chili et en Uruguay
Claudia Feld, Luciana Messina, Nadia Tahir (dir.), « Au nom des victimes. La construction de la notion de victime dans les mémoires des dictatures en Argentine, au Chili et en Uruguay », Témoigner entre histoire et mémoire, n° 118, septembre, 2014, 226 p., Paris, Kimé, ISBN : 978-2-84174-674-3.
Notice published 21 October 2014

Publisher's presentation

Dans les années 1970 et 1980, l’Argentine (1976-1983), le Chili (1973-1990) et l’Uruguay (1973-1985) ont vécu une des périodes les plus sombres de leurs histoires : celle des dictatures militaires. Bien que les trois régimes différent de multiples façons, l’un des éléments communs est la mise en place d’une violente répression à l’encontre des opposants au régime. Les caractéristiques des processus politiques et sociaux post-dictatoriaux de chacun de ces pays ont fait émerger plusieurs figures de « victimes » de ces régimes. Ces dernières sont qualifiées, donc définies et investies de sens différents en fonction des contextes politiques et sociaux dans lesquels elles sont revendiquées et des acteurs qui sont à l’origine des initiatives mémorielles. En interrogeant la notion de « victime » dans le cas des processus mémoriaux liés à ces pays, ce dossier propose d’alimenter le débat sur la construction de récits et de mémoires autour des passés dictatoriaux et sur leurs significations dans les sociétés contemporaines en Amérique latine, mais aussi dans d’autres aires géographiques.

Top of page