Navigation – Plan du site
Sciences et pseudo-sciences

Sciences et pseudo-sciences

Regards des sciences humaines
Valéry Rasplus (dir.), Sciences et pseudo-sciences. Regards des sciences humaines, Paris, Editions Matériologiques, coll. « Sciences et philosophie », 2014, 178 p..
Notice publiée le 30 octobre 2014

Présentation de l'éditeur

Dire ce que sont les sciences semble aller de soi pour nombre d’entre nous : on détermine assez spontanément ce qui en est proche et ce qui en est éloigné, ce qui est potentiellement redevable d’une approche scientifique ou ce qui ne peut prétendre s’apparenter à une telle approche. Pourtant, des problèmes et des questions surgissent dès lors qu’il s’agit de formaliser définitions et démarcations entre sciences et pseudo-sciences : qui a le pouvoir de reconnaître, désigner, définir et légitimer un propos ou une pratique comme faisant partie de l’espace légitime des sciences et, par conséquent, d’inclure ou d’exclure les impétrants (tels que les mythes, religions, parasciences, pseudo-sciences, etc.) ? Certes, si les critères de démarcation sont discutables, la nécessité de séparer le bon grain de l’ivraie demeure intangible. L’analyse empirique des vaticinations et arguties des irrationalistes permet de raffiner sans cesse ces critères. Ce livre en donne maints exemples.

Les sciences humaines sont souvent l’objet d’intrusions spiritualistes, l’instrument d’une «  déraison savante  », le cheval de Troie des théories les plus insensées qu’une pléthore de mouvements et courants irrationalistes engendre à flots continus, en voulant faire main basse sur le «  phénomène humain  ». Elles doivent donc affirmer la prévalence de leurs méthodes tout aussi scientifiques que celles des sciences de la nature et leur indéfectible rationalité, afin de se défendre contre ce qui émane de ces cloaques de la pensée. Telle est l’ambition des neuf auteurs de diverses disciplines (anthropologie, épistémologie, mathématiques, philosophie, psychologie, sociologie) qui donnent ici une éclairante variété d’analyses et de points de vue.

Dans un monde où les obscurantismes jouent avec l’idée même de pensée rationnelle, la bafouant ou la retournant comme un gant, un tel livre se veut un humble jalon sur ce chemin rempli de leurres et de nasses…

 

Contributions de Raymond Boudon, Valéry Rasplus, Pascal Engel, Gérald Bronner, Romy Sauvayre , Alexandre Moatti, Régis Meyran , Nicolas Gauvrit et Dominique Lecourt.

Haut de page