Navigation – Plan du site
Le gouvernement des technosciences

Le gouvernement des technosciences

Gouverner le progrès et ses dégâts depuis 1945
Dominique Pestre (dir.), Le gouvernement des technosciences. Gouverner le progrès et ses dégâts depuis 1945, Paris, La Découverte, coll. « Recherches », 2014, 321 p., ISBN : 978-2-7071-7504-5.
Notice publiée le 31 octobre 2014

Présentation de l'éditeur

Ce livre décrit comment le progrès technique et ses effets sociaux et environnementaux ont été gérés depuis l'après-guerre dans le monde. Il analyse, de 1945 à 2014, la mutation des technosciences, de l'ordre économique et financier, des écosystèmes. Historiens, ses auteurs partent des noeuds de pouvoir et observent comment se sont reconfigurés les rapports entre États, société civile et marchés dans toutes sortes d'espaces de gouvernement, légaux comme scientifiques, politiques comme économiques, locaux comme globaux.
S'appuyant sur des études documentées - transformations du gouvernement des substances chimiques, des thérapies et de la santé publique, du changement climatique, de l'environnement et de la biosphère, de la « faim dans le monde », de l'eau, etc. -, cet ouvrage soulève aussi des questions plus théoriques : la complexité de ce qu'il faut entendre sous le vocable « néolibéral », ce qu'implique penser en termes de gouvernement, le rôle central du calcul coût/bénéfice dans le gouvernement du progrès. Il revient enfin sur ces manières de gérer les hommes et les choses qui se donnent souvent aujourd'hui comme inéluctables et transparentes, reposant sur l'expertise et l'« efficience », et faisant appel - ironie suprême - à la « participation » des populations, à leur engagement et leur devoir de s'adapter.
Un livre essentiel pour comprendre les enjeux d'une évolution, celle du gouvernement des technosciences, qui ont durablement façonné les sociétés contemporaines.

Haut de page

Auteur

Dominique Pestre (dir.)

Physicien de formation initiale et historien de profession, spécialiste de l’histoire des sciences, Dominique Pestre est directeur d’étude à l’EHESS. Il a dirigé le Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques de La Villette puis le Centre Alexandre Koyré (CNRS-EHESS). Auteur d’une série de thèses sur la pratique des sciences en Occident et sur les modes de production conjoints des savoirs et du social, il a particulièrement étudié la période de la guerre froide et la reconversion néo-libérale des dernières décennies. Responsable de la rédaction de l’ouvrage Science in the XXth Century, il a été conseiller scientifique du Dictionnaire culturel des sciences (éd. du Regard, 2003). Il est aussi l’auteur d’ouvrages sur la physique en France au XXe siècle, co-auteur d’une histoire du Centre européen de la recherche nucléaire.

Publications du même auteur

Haut de page