Navigation – Plan du site
Penser avec le droit

Penser avec le droit

Guillaume Calafat, Arnaud Fossier, Pierre Thévenin (dir.), « Penser avec le droit », Tracés, n° 27, 2014, 260 p., Lyon, ENS Éditions, ISBN : 978-2-84788-582-8.
Notice publiée le 13 novembre 2014

Présentation de l'éditeur

Volontiers entretenu par les juristes, le postulat de l'autonomie du droit et de son « isolement » absolu vis-à-vis du monde social, a longtemps dissuadé les sciences humaines d’appréhender la pensée juridique pour elle-même. Inversement, les facultés de droit – en France tout particulièrement – se montraient d’ordinaire réticentes à intégrer les apports de la sociologie, de l’anthropologie ou de l’historiographie dans leurs cursus. Depuis une vingtaine d’années environ, on assiste à de sensibles évolutions, qui voient les sciences sociales s’aventurer franchement sur le terrain du droit et prendre en charge des questions qui touchent aussi bien aux usages du droit qu’à son fonctionnement spécifique et technique.
En offrant un aperçu de cette reconfiguration actuelle des rapports entre droit et sciences sociales, ce numéro laisse entrevoir quelques dynamiques et chantiers de recherches prometteurs. Plusieurs contributions pointent la manière dont la pensée critique a pu s’enrichir en envisageant le droit non plus comme un simple instrument de domination, mais bien plutôt comme une ressource mobilisable pour qualifier, analyser et contester une situation. D’autres montrent que ce changement de perspective s’accompagne d’une meilleure maîtrise, par les sciences sociales, des opérations du droit (fiction, qualification, etc.) et des spécificités du raisonnement juridique.
Pour mieux saisir le droit, il semble dès lors utile, d’une part, de réconcilier ses usages politiques avec l’analyse de l’outillage technique et formalisé des juristes ; d’autre part, de mieux distinguer les différentes formes de normativité, autrement dit de faire l’histoire comparée du concept et des mutations du droit.

 

Sommaire

Éditorial
- Droit et sciences sociales : les espaces d'un rapprochement
Par Guillaume Calafat, Arnaud Fossier et Pierre Thévenin

Articles
- Comment la sociologie peut déplier le droit
Par Arnaud Esquerre
- Le droit comme gestion de l'incertitude. L'infraction de « défaut de sécurisation » dans Hadopi
Par Francesca Musiani et Pierre Gueydier
- Peut-on dépasser le droit civil ? Les controverses juridiques autour de la réparation des dommages de guerre (1914-1919)
Par Guillaume Richard
- Le code en tant qu'accomplissement pratique. Respécification ethnométhodologique et cas d'étude égyptien
Par Baudouin Dupret

Notes
- L'invention du droit en Occident. Une lecture d'Aldo Schiavone.
Par Thibaud Lanfranchi
- Le droit au service de l’égalité ? Comparaison des sociologies du droit de la non-discrimination française et états-unienne
Par Vincent-Arnaud Chappe
- Gender and judging, ou le droit à l’épreuve des études de genre
- Par Arthur Vuattoux
Les droits de l’homme : un cas limite pour le positivisme juridique
Par Anna Zielinska
- Du droit comme discours et comme dispositif. À propos de Rémy Libchaber, L’ordre juridique et le discours du droit
Par Sonia Desmoulin-Canselier
- John Dewey et l’expérience du droit. La philosophie juridique à l’épreuve du pragmatisme
Par Liora Israël et Jean Grosdidier

Traductions
- Gouvernement-manageur et citoyens-consommateurs. Le cas du Criminal Justice Act 1991
Nicola Lacey (entretien introductif et traduction : Pierre Thévenin)
- Indisponibilité, service public, usage. Trois concepts fondamentaux pour le « commun » et les « biens communs »
Paolo Napoli (traduction : Arnaud Fossier ; introduction : Michele Spanò)

Entretien
- Le droit en situation
Entretien avec Pierre Lascoumes
Par Guillaume Calafat et Arnaud Fossier

Haut de page