Navigation – Plan du site
René Vautier en Algérie (DVD n°3)

René Vautier en Algérie (DVD n°3)

René Vautier, René Vautier en Algérie (DVD n°3), Les Mutins de Pangée, 2014.
Notice publiée le 09 décembre 2014

Présentation de l'éditeur

Des maquis des indépendantistes algériens jusqu’à la création du Centre Audiovisuel d’Alger et des ciné-pops, l’Algérie a marqué à jamais la vie d’homme et de cinéaste de René Vautier qui est affectueusement considéré comme le "papa" du cinéma algérien.

René Vautier et sa caméra citoyenne

René Vautier est le cinéaste le plus censuré de l’histoire du cinéma français.
La vie de René Vautier pourrait se résumer à autant d’années de résistance cinématographique. Rebelle et militant, il s’est toujours efforcé de mettre «  l’image et le son à disposition de celles et ceux à qui les pouvoirs les refusent ». Et ce n’est pas sans risques qu’il a combattu avec sa caméra citoyenne pour témoigner des luttes de son époque et toujours tenter d’établir un dialogue en images pour agir sur les conflits.
Afrique 50, premier film anticolonialiste français, inaugure le combat de Vautier. Depuis, caméra au poing, il a définitivement choisi son camp : être de l’autre côté, faire face. C’est finalement avec un film de fiction qu’il atteindra la reconnaissance internationale au Festival de Cannes en 1972 pour Avoir 20 ans dans les Aurès.

Témoin crucial de son époque, René Vautier a constamment devancé l’histoire. Quelques années après les Accords d’Evian, André Malraux disait : « René Vautier est un Français qui a vu juste avant les autres ». Aujourd’hui encore, ses films font écho à l’actualité et deviennent des archives d’une extraordinaire diversité (documentaire, fiction, court ou long métrage) qui nous permettent d’éclairer l’histoire contemporaine et de mettre en perspective les crises d’aujourd’hui par l’étude des luttes du passé. René Vautier a connu la censure sur pratiquement toute son œuvre. Le critique Michel Boujut écrivait d’ailleurs à son propos : « C’est le réalisateur qui a eu le plus de problèmes avec la censure... et qui lui a posé le plus de problèmes. »

DVD n°3

- Déjà le sang de mai ensemençait novembre - 61mn (1985)
- Guerre aux images en Algérie - 73mn (1985)
- Entretien avec Pierre Clément - 18mn (1998)

Haut de page

Auteur

René Vautier

René Vautier, marqué par son expérience de jeune résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, René Vautier a participé à la réalisation d’environ 180 films courts et longs, depuis son premier réalisé à tout juste 20 ans : Afrique 50 (le premier film anticolonialiste français). Fondateur du cinéma de l’Algérie indépendante, il est surtout célèbre pour son long métrage de fiction, réalisé sur la base d’entretiens avec des appelés de la guerre d’Algérie, Avoir 20 ans dans les Aurès, prix de la critique internationale au festival de Cannes en 1972.

Publications du même auteur

Haut de page