Navigation – Plan du site
L'exil est la patrie de la pensée

L'exil est la patrie de la pensée

Kostas Axelos, L'exil est la patrie de la pensée, Paris, Rue d'Ulm, 2014, 202 p., Textes réunis pas Servanne Jollivet et Katherina Daskalaki.
Notice publiée le 16 décembre 2014

Présentation de l'éditeur

L’Exil est la patrie de la pensée regroupe un ensemble de textes inédits ou introuvables de Kostas Axelos. Prolongeant ses derniers livres (Réponses énigmatiques, Minuit, 2005 ; En quête de l’impensé, Encre marine, 2012, posthume), il questionne la philosophie du XXe siècle et relit sous le signe de l’exil la vie et l’œuvre du philosophe, éclairant d’un jour nouveau une pensée singulière. On trouvera  également dans ce recueil des contributions philosophiques majeures sur Axelos (P. Fougeyrollas, F. Dastur, S. Jollivet, L. Couloubaritsis), ainsi que de nombreux témoignages, dessins et photographies.

Haut de page

Auteur

Kostas Axelos

Philosophe d’origine grecque, penseur majeur de la seconde moitié du XXe siècle, Kostas Axelos (1924-2010) n’a jamais cessé d’interroger son époque. Traducteur et « passeur », en France, de Heidegger et de Lukács, interprète de la pensée d’Héraclite et de Marx, il fonde et dirige la collection « Arguments » aux Éditions de Minuit (1960-2005), qui prend la suite de la revue du même nom. À travers une vingtaine de livres et d’innombrables articles et conférences, son œuvre, dominée par les concepts de monde, d’errance et de jeu, veut « faire signe vers une pensée future ».

Haut de page