Navigation – Plan du site
Critique de la trivialité

Critique de la trivialité

Les médiations de la communication, enjeu de pouvoir
Yves Janneret, Critique de la trivialité. Les médiations de la communication, enjeu de pouvoir, Paris, Non Standard, coll. « SIC », 2014, 784 p., ISBN : 978-2-9542852-5-2.
Notice publiée le 17 décembre 2014

Présentation de l'éditeur

Wikipedia, web 2.0, réseaux sociaux, intelligence des foules, communication virale : ces révolutions annoncées s’inscrivent dans une histoire ancienne. Les hommes n’ont cessé d’exploiter la circulation de la culture dans la société et d’en faire des métiers, des dispositifs, des industries. À l’issue d’un travail de longue haleine, Yves Jeanneret analyse ces processus et en discerne les enjeux. Pour ce faire, il revient sur les fondamentaux de la communication et en tire une théorie renouvelée du social. Il lance aussi une alerte résolument politique. Que deviennent les médias à l’heure où l’on annonce la fin de la médiation ? Quelles sont les incidences du capitalisme médiatique sur la culture ? L’impératif de trivialité peut-il aller de pair avec une société créative ? Manuel fondamental de sciences de l’information-communication, exégèse de l’histoire intellectuelle, cabinet de curiosités, proposition théorique, essai, manifeste, Critique de la trivialité est une œuvre hors du commun. L’auteur s’appuie sur les acquis d’une recherche érudite afin de nous offrir une proposition fertile pour les sciences sociales et indispensable au débat public, appelant au déploiement d’une pensée partagée et dialoguée.

Haut de page

Auteur

Yves Janneret

Normalien, agrégé de lettres, sémiologue de l'écriture et de l'image, professeur de sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris Sorbonne Celsa. Il dirige la thématique "Cultures, savoirs et communication" du groupe interdisciplinaire de recherche sur les processus d'information et de communication (Gripic). Il a publié six livres et une centaine d'articles sur ces questions.

Haut de page