Navigation – Plan du site

Jean Peneff, Howard S. Becker. Sociologue et musicien dans l’école de Chicago

Laure Ferrand
Howard S. Becker
Jean Peneff, Howard S. Becker. Sociologue et musicien dans l'école de Chicago, Paris, L'Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2014, 154 p., ISBN : 978-2-343-04028-8.
Haut de page

Texte intégral

1« Libérez la socio ! », tel est le mot d’ordre exprimé par Jean Peneff à la fin de son ouvrage consacré au sociologue américain Howard Saul Becker. Plus qu’une biographie retraçant un parcours, cet essai est une déclaration d’amour de son auteur pour Becker et un plaidoyer pour une sociologie libérée de l’académisme et de son institutionnalisation universitaire. Ces deux axes structurent le propos et nous invitent à découvrir ou redécouvrir l’œuvre de Becker. Deux questions constituent le fil rouge de l’ouvrage : « À quoi sert Howard Becker ? » (p. 133), et une question plus sous-jacente : à quoi sert la sociologie ?

  • 1 Becker H.S., Les mondes de l’art, Paris, Flammarion, 1988.
  • 2 Becker H.S, Outsiders. Études de sociologie de la déviance, Paris, Éditions Métailié, 1985.

2Sociologie pragmatique, « sociologie par le bas », méthode inductive, angle d’approche interactionniste constituent l’ossature méthodologique des travaux foisonnants du sociologue américain. Car la particularité de Becker est d’avoir enquêté sur des terrains divers et variés, allant de la culture et des arts1 à la déviance et au contrôle social2. La bibliographie présente en fin d’ouvrage recense l’ensemble des contributions de Becker en traduction française ou en version originale anglaise. Est également présentée une bibliographie sélective des travaux de l’École de Chicago.

3Jean Peneff pointe cette richesse en retraçant brièvement la carrière de Becker. Né en 1928, Becker est fils d’employés cadres moyens de Chicago. Durant son enfance, il fréquente le quartier juif et irlandais « qui votait 100% démocrate, dit-il » (p. 26). Dès l’âge de 16 ans, il finance ses études en étant pianiste de bar. Il obtient son doctorat à 23 ans. Peneff distingue trois périodes dans le parcours de Becker. La première, couvrant les années 1950 à 1970, est celle des grandes enquêtes, avec la publication notamment de Outsiders. Howard Becker vit de ses emplois de pianiste de jazz, à côté de son travail universitaire. Durant les années 1980-1990, il enquête sur la culture et les mondes de l’art, et enseigne à l’École de Chicago. Aujourd’hui à la retraite, il poursuit une réflexion sur la nature et le rôle de la sociologie.

  • 3 Perrenoud Marc (dir.), Les mondes pluriels de Howard S. Becker. Travail sociologique et sociologie (...)
  • 4 Becker Howard S., Comment parler de la société. Artistes, écrivains, chercheurs et représentations (...)

4À la lecture de cet ouvrage, il ressort que les leviers conceptuels et méthodologiques de Becker demeurent opérants et féconds pour l’analyse sociologique. Les notions de déviance, d’étiquetage, de convention ou de monde3 permettent de lire ce qui est en jeu dans un groupe, une organisation et, à plus grande échelle, dans la société. Becker propose d’étudier les relations sociales non pas à partir d’un déterminisme surplombant mais des capacités d’innovation, de liberté et de résistance des collectifs. Par exemple, son étude sur les mondes de l’art montre comment une œuvre est définie collectivement à partir de conventions, renégociées en permanence par les collectifs d’acteurs. Aussi, sa démarche méthodologique privilégiant l’observation participante, la description compréhensive ou encore la relativité du questionnement et du temps de l’enquête font sens. En effet, une des leçons à retenir est de ne pas de faire de la sociologie une science dogmatique, celle des lois sociales immuables, mais de tenir compte de la relativité de l’enquête. L’objet de recherche dépend d’un terrain, d’un contexte et d’une temporalité. Le chercheur doit en tenir compte pour dégager les richesses du social et introduire de l’humilité dans sa démarche. La sociologie doit partir des expériences qui sont observées et le travail de terrain doit être permanent4.

  • 5 Cet état de fait est notamment porté par le collectif associatif « Sciences en marche ». Voir leur (...)

5Cet ouvrage nous invite à réfléchir sur la posture éthique et méthodologique du sociologue. En effet Peneff, à travers Becker, interroge le sens de la démarche sociologique. À plusieurs reprises, il pointe les frontières dressées notamment par l’institution universitaire, qui tend de plus en plus à se couper de la réalité sociale. Face à cela, les recommandations de Becker et plus largement celles de l’école de Chicago nous renseignent sur le regard qui doit être porté : « Au lieu de prendre la vision de la hiérarchie “naturelle”, celle d’une élite ou celle des employeurs, l’école de Chicago prit celle des petits métiers et des subalternes » (p. 53) À travers cette citation, c’est la carrière de Becker comme pianiste que Peneff valorise. Cette activité lui a permis de rester dans la réalité sociale. Dans le même temps, ces considérations éthiques ont fourni au sociologue américain une posture pédagogique spécifique : celle de privilégier les discussions et débats avec les étudiants plutôt que le cours magistral qui instaure une relation inégalitaire entre le professeur et les étudiants. L’auteur souligne à plusieurs reprises qu’il est nécessaire de désinstitutionnaliser les sciences sociales, de rejeter le caractère bureaucratique de la recherche. Un sociologue doit être libre dans le choix de son sujet, avoir une relation décomplexée à la recherche, ne pas hésiter à mobiliser des supports d’enquête nourrissant pleinement la sociologie. C’est aussi ce que recommande Becker à propos de la photographie : tout comme la sociologie, elle fournit une image du monde qui enrichit la réflexion. Louant la posture « éthique » de Becker, qui a toujours refusé les postes à responsabilité, Peneff nous dit : « Son attitude est une leçon salutaire parce que la sociologie souffre actuellement de la maladie du pouvoir, de l’intervention médiatique, de la passion de la notoriété par un abus de visibilité » (p. 133). Ajoutons que ce rapport de domination institutionnel a des conséquences réelles qui ne sont pas pointées par Jean Peneff. Certaines d’entre elles touchent aujourd’hui les jeunes chercheurs, qu’ils soient sociologues ou issus des autres sciences humaines et sociales : la précarisation de leurs parcours individuels, leur mise en concurrence et encore la paupérisation des laboratoires de recherche5. Là où la « liberté » de la recherche est de plus en plus soumise à des impératifs économiques, il est aujourd’hui nécessaire de s’interroger sur les conditions et les garanties de son exercice si cher à Peneff et Becker.

Haut de page

Notes

1 Becker H.S., Les mondes de l’art, Paris, Flammarion, 1988.

2 Becker H.S, Outsiders. Études de sociologie de la déviance, Paris, Éditions Métailié, 1985.

3 Perrenoud Marc (dir.), Les mondes pluriels de Howard S. Becker. Travail sociologique et sociologie du travail, Paris, La Découverte, coll. « Recherches », 2013. Compte rendu de Philippe Masson pour Lectures : http://lectures.revues.org/11934.

4 Becker Howard S., Comment parler de la société. Artistes, écrivains, chercheurs et représentations sociales, Paris, La Découverte, 2009. Compte rendu de Samuel Coavoux pour Lectures : http://lectures.revues.org/855.

5 Cet état de fait est notamment porté par le collectif associatif « Sciences en marche ». Voir leur site internet : http://sciencesenmarche.org/fr/.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laure Ferrand, « Jean Peneff, Howard S. Becker. Sociologue et musicien dans l’école de Chicago  », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2014, mis en ligne le 19 décembre 2014, consulté le 26 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/16510

Haut de page

Rédacteur

Laure Ferrand

Docteur en sociologie, Université Paris 5, Laboratoire du CEAQ (centre d’étude sur l’actuel et le quotidien).

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page