Navigation – Plan du site
Glam rock

Glam rock

La subversion des genres
Philip Auslander, Glam rock. La subversion des genres, Paris, La Rue musicale, coll. « Culture sonore », 2015, 333 p., Traduit de l'anglais (États-Unis) par Alexandre Brunet et Christophe Jaquet, ISBN : 9782707185396.
Notice publiée le 17 février 2015

Présentation de l'éditeur

Look androgyne et agressif, maquillage outrancier et plateform shoes, boas rose fuchsia et costumes à paillettes, c'est à une véritable révolution esthétique, célébrant l'extravagance et l'ambiguïté sexuelle, qu'assiste l'Angleterre des années 1970. Le glam rock, mélange de sophistication et de vulgarité, de refrains chétifs et d'envolées mélodiques travaillées, est une réponse parmi d'autres -- mod, psychédélisme, reggae, punk, etc. -- à la crise identitaire des jeunesses européennes.
Entre concerts et performances, théâtre et travestissement, David Bowie, T. Rex, Roxy Music, Suzi Quatro, Slade ou Gary Glitter secouent le conservatisme en explosant sur scène les conventions de genre et d'identité. Ces artistes prennent ainsi acte de l'épuisement d'un grand récit contre-culturel -- celui de la musique changeant le monde -- et réorientent leur investissement social et politique de la veille vers le champ du spectacle.
Philip Auslander replace ici au centre de l'évolution des musiques populaires un courant indûment relégué aux marges. Il nous montre en quoi ce mouvement éphémère autant que spectaculaire a été porteur de revendications de libertés en tous genres et a contribué à incarner les attentes et les ambitions d'une génération tout en influençant en profondeur les courants musicaux ultérieurs.

Haut de page

Auteur

Philip Auslander

Enseigne la littérature et la communication à l’université Georgia Tech. Il est l’un des représentants des performance studies et par ailleurs auteur de Liveness (2008).

Haut de page