Navigation – Plan du site
Le libéralisme, une cage de fer

Le libéralisme, une cage de fer

Matthieu Douérin, Le libéralisme, une cage de fer, Lormont, Le Bord de l'eau, coll. « Altérité critique », 2015, 180 p., ISBN : 978-2-35687-3903.
Notice publiée le 31 mars 2015

Présentation de l'éditeur

Depuis la chute du mur de Berlin et l’éclatement du bloc soviétique, le libéralisme serait-il devenu l’horizon politique indépassable de notre temps ? De quel libéralisme parle-t-on ? Quels effets contraignants produit-il sur les États et les individus ?

Le libéralisme contemporain a pris la forme d’un système de pensée, d’un ensemble de croyances, d’une pratique gouvernementale et d’un modèle de civilisation. Il puise ses ressources dans des textes et des auteurs « savants » pour en faire, aujourd’hui, des armes théoriques dans les luttes politiques.

Contre les représentations naïves, fausses et déréalisantes des libéraux, cet essai critique met au jour les erreurs, les mensonges, les illusions, les mythes et la vision fataliste de l’idéologie libérale obnubilée par les « solutions de marché » et l’extension du droit privé. Ce fatalisme, qui emprisonne de plus en plus les consciences des élites dirigeantes, est fabriqué par toute une chaîne institutionnelle mise au service de la seule logique capitaliste. Dans cette volonté de démanteler le service public et le droit du travail, une certaine science économique asservie au dogme de la « libre entreprise » ne porte-t-elle pas une lourde responsabilité ?

Haut de page

Auteur

Matthieu Douérin

Matthieu Douérin est l’auteur de Libéralismes. La route de la servitude volontaire, Paris, Les Éditions de la Passion, 2002.

Haut de page