Navigation – Plan du site
Histoire de l'automatisation des sciences du langage

Histoire de l'automatisation des sciences du langage

Jacqueline Léon, Histoire de l'automatisation des sciences du langage, Lyon, ENS Éditions, coll. « Langages », 2015, 218 p., ISBN : 978-2-84788-653-5.
Notice publiée le 03 avril 2015

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage, consacré à l'histoire de l'automatisation mathématisation des sciences du langage, se situe en histoire et épistémologie des sciences du langage. Il s'inscrit dans l’histoire du récent. Deux moments sont distingués : la traduction automatique dans les années 1950, et les études sur corpus informatisés dans les années 1990 avec le développement inédit des ordinateurs. La traduction automatique, issue des sciences de la guerre, a été conçue comme technologie de guerre froide aux États-Unis pour fournir des traductions en série des travaux soviétiques. Elle a été conçue en dehors de la linguistique. L’ouvrage s’attache à montrer, selon une approche comparative, comment les sciences du langage ont intégré cette technologie pour amorcer leur automatisation. Cette intégration revêt diverses formes selon les traditions culturelles et linguistiques des pays impliqués (États-Unis, ex-URSS, Grande-Bretagne et France). Les études sur corpus au contraire se situent dans la continuité de thématiques familières aux sciences du langage, notamment l’étude des textes, écrits et oraux, et du lexique.

Haut de page

Auteur

Jacqueline Léon

Jacqueline Léon est directrice de recherches émérite au CNRS. Elle poursuit, au sein du laboratoire d'Histoire des théories linguistiques (UMR 7597), des recherches en histoire de l’automatisation des sciences du langage, du structuralisme, de la linguistique appliquée, de la linguistique britannique et de la linguistique américaine.

Haut de page