Navigation – Plan du site
Jean Duvignaud

Jean Duvignaud

Pierre-Alexandre Delorme, Simon Le Roulley, Clément Poutot, Claude Ravelet (dir.), « Jean Duvignaud », Anamnèse, n° 9, 2015, 183 p., Paris, L'Harmattan, ISBN : 978-2-343-04664-8.
Notice publiée le 17 avril 2015

Présentation de l'éditeur

Chaque année, l'association Anamnèse se propose de mettre en lumière les travaux d'auteurs en sciences humaines et sociales francophones disparus. Pour cela, l'association organise un colloque annuel regroupant des spécialistes de l'auteur ou d'une école traitée. Anamnèse publie ensuite les actes du colloque, actes qui regroupent à la fois des témoignages de personnes les ayant connus, des analyses de leurs écrits, un retour sur les apports de leurs pensées ainsi que la publication ou la réédition de textes méconnus. Hommage, héritage et réflexion sur leurs postérités sont trois des objectifs qu'Anamnèse se fixe afin que les travaux du passé ne manquent pas d'alimenter les réflexions actuelles des sciences humaines et sociales. Jean Duvignaud (1921-2007) est quelque peu oublié de la sociologie et de l'anthropologie contemporaine. Il s'agissait pour nous de faire revivre un de ceux qui représentent le mieux la jonction entre ces deux disciplines. À la croisée des chemins, Jean Duvignaud a eu à coeur de ne pas rentrer dans des carcans, des doxas, tachant d'opposer à une sociologie parfois trop close une anthropologie ouverte. Homme de revue, de théâtre, mais aussi de terrain, les différentes contributions réunies ici lui rendent hommage. De ceux qui l'ont côtoyé jusqu'à une nouvelle génération de chercheurs, en passant par ceux qui ont transmis son héritage, tous restituent par des témoignages ou des travaux récents l'influence de cette personnalité anomique qui a marqué leur vie intellectuelle d'une manière indélébile.

Haut de page