Navigation – Plan du site
The

The "Enlargement Paradox"

Intergovernmental Supranationalism Survives despite the Winds of Change
Tanja Mayrgündter, « The "Enlargement Paradox". Intergovernmental Supranationalism Survives despite the Winds of Change », Les études du CERI, n° 211, 2015, 35 p., Paris, CERI, Les Presses de Sciences Po, URL : http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/papier/etude.
Notice publiée le 12 mai 2015

Présentation de l'éditeur

In the last decade, the EU has been challenged by major phenomena, such as the entry into force of the Lisbon Treaty and the economic and financial crisis. Unlike other policy areas, where the logic of action and institutional interplays have consequently changed, enlargement constitutes a “paradox”, having largely been resistant to such impact factors. That is, “intergovernmental supranationalism” has remained the dominant feature of the enlargement polity, politics and policy. Even though the overall result has not changed, there has been change in the configuration among the intergovernmental and the supranational elements. That is, while on the one hand intergovernmental forces have increased, on the other hand, all three dimensions have primarily been hit by the “technicality turn”, consequently fostering the supranational momentum. Finally, an overall new balance has been reached under the “old” intergovernmental supranational umbrella.

 

[La pérennité du supranationalisme intergouvernemental, paradoxe de l’élargissement]

L’Union européenne a dû faire face à de nombreux défis ces dix dernières années, qu’il s’agisse de l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne ou de la crise économique et financière. Si la logique de l’action et les jeux institutionnels ont transformé d’autres domaines du politique, la sphère de l’élargissement a paradoxalement résisté en grande partie aux changements. Le « supranationalisme intergouvernemental » demeure pour ainsi dire la principale caractéristique de la politique et des politiques de l’élargissement. Si la finalité n’a pas changé, on observe néanmoins des évolutions de la configuration des éléments intergouvernementaux et supranationaux : d’un côté les forces intergouvernementales se sont renforcées, de l’autre le « tournant technique » a nourri l’élan supranational. Finalement, c’est un nouvel équilibre qui a été atteint, sous les auspices du supranationalisme intergouvernemental “persistant”.

Haut de page

Notes de la rédaction

Le version numérique de ce dossier peut être téléchargée sur le site du CERI.

Haut de page