Navigation – Plan du site

Frédéric Lebaron, Les 300 mots de la sociologie

Elieth P. Eyebiyi
Les 300 mots de la sociologie
Frédéric Lebaron, Les 300 mots de la sociologie, Paris, Dunod, 2014, 228 p., ISBN : 978-2-10-070705-8.
Haut de page

Texte intégral

1Les manuels qui se proposent d’introduire les grandes notions de sociologie, les lexiques en sciences sociales ou en sociologie sont nombreux et diversement constitués. Le présent ouvrage de Frédéric Lebaron se propose de clarifier 300 mots de la sociologie. On notera la prudence de l’auteur, qui opte pour l’identification de « mots » plutôt que de « concepts », ce qui lui permet par ailleurs d’intégrer diverses notions utiles à comprendre et qui posent généralement problème aux étudiants. Pour l’auteur, les 300 termes recensés sont les plus utilisées en sociologie, tout au moins au cours des premières années de l’apprentissage d’un étudiant dans cette discipline.

2Ainsi, l’on apprend que la « bureaucratie » est un mode d’organisation fondé sur le caractère impersonnel des fonctions et la division rationnelle du travail (p. 37). Ce mode d’organisation, dont les travers ont été mis en lumière notamment par Michel Crozier, remonte à la Chine impériale. Si elle caractérise l’État, ce dernier est présenté en page 106 selon les postulats wébériens, c’est-à-dire comme une institution monopolisant la violence physique et symbolique légitime. Les définitions formulées par l’auteur ont le mérite de pouvoir être aisément comprises. Elles essaient de démythifier un certain nombre de notions en usant d’un langage accessible et de nature à intéresser effectivement l’apprenant.

3Les différentes notions abordées permettent indirectement d’aborder les sous-disciplines de la sociologie, notamment en ce qui concerne des objets de recherche comme la religion, les classes sociales, la politique ou encore la culture. Des notions « moins attendues » comme « zone urbaine sensible », « amour », « dispersion », » traders ou encore « scepticisme organisé » constituent des apports intéressants à ce dictionnaire. Cette approche de l’ouvrage demande à l’étudiant un effort de recherche afin d’approfondir les termes introduit, et de solidifier sa compréhension des fondamentaux conceptuels de la discipline sociologique. Paradoxalement, la notion de sociologie n’est nulle part définie dans l’ouvrage. Il s’agit du principal point d’amélioration que pourrait apporter une réédition future.

4L’autre élément d’intérêt à souligner est le mode de sélection des entrées dans ce dictionnaire, puisque l’ouvrage en est un. En étant présentées selon l’ordre alphabétique, les entrées occultent les auteurs et les écoles. Elles privilégient uniquement des mots de la sociologie. La sociologie étant une science en construction, si plusieurs des notions présentées sont fondamentales, des approches nouvelles émergent de plus en plus dans diverses régions du monde, notamment en Inde, en Amérique latine ou en Afrique et mériteraient d’être introduites auprès des apprenants.

  • 1 Alain Beitone, Christine Dollo, Jacques Gervasoni, Christophe Rodrigues, Sciences sociales, Paris, (...)

5Il semble effectivement nécessaire, au-delà de la compréhension des mots de la sociologie, que les auteurs majeurs puissent être connus et si possible associés à certaines notions. Ceci aurait renforcé la vocation encyclopédique de cet ouvrage, qui s’inscrit dans la lignée d’autres lexiques comme celui de Beitone et al.1.

Haut de page

Notes

1 Alain Beitone, Christine Dollo, Jacques Gervasoni, Christophe Rodrigues, Sciences sociales, Paris, Dalloz-Sirey, coll. « Aide-mémoire », 2012 ; notre compte rendu pour Lectures : http://lectures.revues.org/12662.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elieth P. Eyebiyi, « Frédéric Lebaron, Les 300 mots de la sociologie », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2015, mis en ligne le 20 mai 2015, consulté le 17 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/18066

Haut de page

Rédacteur

Elieth P. Eyebiyi

Docteur en sociologie, LHME/Université d’Abomey-Calavi (Bénin), chercheur au Transpol (Canada).

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page