Navigation – Plan du site
Mes ego-histoires

Mes ego-histoires

Georges Duby, Mes ego-histoires, Paris, Gallimard, coll. « Blanche », 2015, 154 p., Edition établie par Patrick Boucheron et Jacques Dalarun, précédé de "Duby, figures posthumes" et suivi de "G. D., ou les embarras de la mémoire", ISBN : 978-2-07-014886-8.
Notice publiée le 20 mai 2015

Présentation de l'éditeur

"En 1987, Georges Duby participait, à côté de six autres historiens connus, à une entreprise expérimentale que je leur avais proposée. Elle consistait à savoir si, comment, à quelles conditions, sous quelles formes, un historien pouvait faire sa propre histoire. Des essais d'"ego-histoire" appelés à devenir un véritable genre. Dans leur exploration des archives du fonds Duby, Patrick Boucheron et Jacques Dalarun ont découvert une première version à laquelle Georges Duby avait renoncé.

Pas de différences radicales entre les deux versions, pas de révélations effacées. Mais l'historien avait commencé à se raconter à la troisième personne ; et cette différence de procédure engageait un tout autre rapport à l'écriture de soi et à la mémoire.

A l'heure où Georges Duby doit sa statue posthume à son style d'écrivain autant qu'à son apport scientifique à l'histoire de la féodalité, cette première tentative d'ego-histoire, rapprochée de celle qu'il avait choisi de publier, exprime sans doute sa première tentation littéraire. A ce titre, elle a paru mériter d'être ici exhumée".

Pierre Nora

Haut de page

Auteur

Georges Duby

Georges Duby (Paris, 1919 – Aix-en-Provence, 1996), professeur au Collège de France, membre de l'Académie française, fut de ceux à qui le renouvellement des études médiévales doit le plus. S'intéressant tour à tour aux réalités économiques, aux structures sociales et aux systèmes de représentations, il fut notamment l'auteur de Guerriers et paysans, Les trois ordres ou L'imaginaire du féodalisme, Le chevalier, la femme et le prêtre, Guillaume le Maréchal, Le temps des cathédrales, Saint Bernard - L'art cistercien, Dames du XIIe siècle.

Haut de page