Navigation – Plan du site
Les élèves transparents

Les élèves transparents

Les arrêts de scolarité avant 16 ans
Maryse Esterle-Hedibel, Les élèves transparents. Les arrêts de scolarité avant 16 ans, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Métiers de la formation », 2007, 309 p., EAN : 9782859399733.
Notice publiée le 26 octobre 2007

Présentation de l'éditeur

C'étaient des élèves ordinaires, dont les résultats scolaires étaient faibles, moyens ou plutôt bons... Ils ont quitté l'école à 13, 14 ou 15 ans. Comment en sont-ils arrivés là ? La situation de ces élèves déscolarisés avant 16 ans illustre-t-elle des " dysfonctionnements " du système scolaire, ou bien est-elle l'expression ultime des logiques de tri et de catégorisation, marquant la persistance des inégalités sociales au sein de l'école ? Fruit d'une recherche de terrain dans des collèges de Roubaix, l'étude de ces processus rend toute la complexité du phénomène et permet de sortir de la recherche de " responsables ", voire de " coupables ", pour en venir à l'enchaînement des interactions entre les protagonistes, dont les points de vues différents se croisent sans se rencontrer. Certains enseignants et directions de collèges ont tenté de sortir de ces logiques d'exclusion, voire d'oubli ou d'abandon. Ils ont " changé de regard " sur l'organisation des établissements scolaires et sur les élèves en risque de déscolarisation. D'autres relations s'établissent avec ces derniers et leurs familles. Ces initiatives et ces démarches, inscrites dans la vie des quartiers, infirment l'idée du fatalisme de l'échec et du déterminisme social, témoignent de la diversité des postures possibles et des points à partir desquels les processus peuvent s'inverser. Ces questions intéressent le débat public, les chercheurs et aussi tous les acteurs, parents, enseignants et autres personnels scolaires.

Haut de page