Navigation – Plan du site
Discrépance et simulacre

Discrépance et simulacre

Kant, Leśniewski et l’ontologie
Marc Peeters, Discrépance et simulacre. Kant, Leśniewski et l’ontologie, Bruxelles, Editions Lamiroy, 2013, 380 p., Préface de Jaime Derenne, ISBN : 978-2-87595-009-9.
Notice publiée le 16 septembre 2015

Présentation de l'éditeur

L’ouvrage qu’on va lire se veut être une fondation transcendantale des logiques développementales (essentiellement celle de Leśniewski). Une telle démarche n’a jamais été tentée. Pour ce faire, il a fallu remonter aux sources immanentes de la Critique de la Raison Pure et de son architectonique. L’auteur a ainsi produit une apparence ontologique correspondant à l’ontologie du logicien polonais. Pour saisir la portée des définitions de la vérité et de l’objet, Marc Peeters convoque quatre concepts : la discrépance, le simulacre, la reprise et l’historicité transcendantale. Ces concepts et les principes qui les régissent servent à repenser la logique chez Kant et à poser la question renouvelée, historique et logique, de la métaphysique.

Haut de page

Auteur

Marc Peeters

Marc Peeters est né en 1964. Après des études à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université de Genève, il soutient son doctorat en philosophie à l’ULB et occupe la Chaire de Logique dans cette Université. Il a également étudié l’Histoire du Christianisme (ULB). Il a publié sur Thomas d’Aquin, Descartes, Kant, Leśniewski, etc. et dirige le Groupe de Recherches en ontologie formelle et logique développementale de l’ULB.

Haut de page