Navigation – Plan du site
L'expérience démocratique en Algérie (1988-1992)

L'expérience démocratique en Algérie (1988-1992)

Apprentissages politiques et changement de régime
Myriam Aït-Aoudia, L'expérience démocratique en Algérie (1988-1992). Apprentissages politiques et changement de régime, Paris, Les Presses de Sciences Po, coll. « Académique », 2015, 300 p., ISBN : 9782724612585.
Notice publiée le 21 octobre 2015

Présentation de l'éditeur

En 1989 une démocratie pluraliste se substitue en quelques mois à un système autoritaire, les libertés publiques et le pluralisme politique sont instaurés en Algérie. Comment cette transformation profonde peut-elle se faire ? L'expérience reste, à bien des égards, inédite dans le monde arabe et peut servir de "laboratoire". Comment un monopole partisan en vient-il à s'effondrer en quelques mois ? Comment se définissent les nouvelles règles du jeu et comment s'opèrent la sélection des acteurs légitimes ? Comment coopèrent-ils et comment les protagonistes- ici le FIS et l'Etat-Major -apprennent-ils et définissent-ils les limites au-delà desquelles !e jeu démocratique lui-même est mis en péril ? Myriam Ait-Aoudia a rencontré les principaux chefs du FIS, les généraux et les ministres qui étaient au coeur de la décision politique, les responsables du FLN (etc.), elle a collecté des archives restées inexploitées.

Elle montre que la dynamique de changement ne relève pas d'un simple basculement ni d'une évolution linéaire et naturelle mais bien plutôt d'un cheminement aussi erratique qu'imprévisible, qu'aucun acteur n'a pu maîtriser. Telles sont les clés pour comprendre les évolutions ultérieures du pays, que ce soit le terrorisme islamiste particulièrement meurtrier des années 1990 ou la "remarquable" stabilité de l'Algérie au moment du "printemps arabe".

Haut de page