Navigation – Plan du site
L'aggravation des inégalités

L'aggravation des inégalités

Points de vue du Sud
Bernard Duterme (dir.), « L'aggravation des inégalités. Points de vue du Sud », Alternatives Sud, n° 22, 2015, 195 p., Paris, Éditions Syllepse, Centre Tricontinental, ISBN : 9782849504642.
Notice publiée le 14 octobre 2015

Présentation de l'éditeur

L’inégalité nuit gravement au bien-être. Le truisme est désormais décliné à l’envi par nombre d’études internationales : les disparités de revenus, les asymétries de patrimoines, la concentration des richesses génèrent des sociétés moins prospères, plus vulnérables et moins durables.

Or, à l’exact opposé des promesses de la doxa libérale du trickle down selon laquelle l’accumulation des nantis fi nit par percoler vers les plus modestes, l’aggravation des inégalités enregistrée ces dernières décennies – entre pays et à l’intérieur de la plupart des pays – s’impose comme l’effet sociétal majeur de la globalisation de l’économie. Et signe, en cela, l’échec d’un modèle de développement planétaire, inique et inefficace. Comble de la concentration des patrimoines, 1% de l’humanité (73 millions d’ultrafortunés) détient aujourd’hui 50% des richesses totales, tandis que la moitié de la population mondiale (3,65 milliards d’individus) dispose de moins de 1% de celles-ci. Disproportion exorbitante, sans précédent et éthiquement injustifi able. Quant à l’écart entre pays riches et pays pauvres, si son explosion remonte à la période coloniale, il a encore pratiquement triplé depuis lors, pour atteindre un rapport de 80 à 1.
Comment se construisent ces disparités ? Pourquoi le rendement du capital supplante-t-il à ce point les revenus du travail ? Que pèsent les mécanismes de redistribution face à la dérégulation, aux accaparements privatifs, à la libéralisation commerciale, à la concentration des actifs, à l’évasion fiscale ?

Des pistes politiques existent pour renverser la croissance des inégalités.

 

Les auteurs sont des experts et des responsables de mouvements sociaux d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

Haut de page