Navigation – Plan du site
Les séries, politique fiction

Les séries, politique fiction

Antoine Faure, Emmanuel Taïeb (dir.), « Les séries, politique fiction », Quaderni, n° 88, 2015, 140 p., Paris, Maison des Sciences de l'Homme, ISBN : 978-2-7351-2037-6.
Notice publiée le 19 novembre 2015

Présentation de l'éditeur

L'ambition de ce numéro est de proposer une voie d'entrée dans l’analyse des séries, qui considère que l’esthétique narrative de plusieurs productions contemporaines dépeint un monde social alternatif au nôtre, et pense à ce qui fait « communauté », à ce qui la défait, et aux voies qui permettraient de la refaire. Les séries sont donc « politiques » en ce sens. Leur force est qu’elles donnent à voir des univers plausibles, séduisants, décalés, où le « réalisme » n’est que le moyen de rendre ces univers familiers. C’est précisément pour satisfaire cet objectif politique que les séries relèvent de la fiction. Il faut donc travailler tout ce que la fiction apporte au réel, et s’intéresser à la part fictionnelle de la fiction.

 

Dossier
Antoine Faure et Emmanuel Taïeb, « Avant-propos. Les "esthétiques narratives" : l'autre réel des séries »

Philippe Corcuff, « Jeux de langage du noir : roman, cinéma et séries »

Sabine Chalvon-Demersay, « Pour une responsabilité politique des héros de séries télévisées »

Mehdi Achouche, « Battlestar Galactica et la politique-fiction américaine »

Emmanuel Taïeb, « House of Cards. Qu'est-ce qu'un coup politique fictionnel ? »

Carlos Ossa, « Le prince des images. Télévision et réconciliation politique »

Pierre-Olivier Garcia et Sébastien Leroux, « Mobiliser la série The Wire en géographes : retour sur une expérience pédagogique »

Article en varia
David Smadja, « La distinction public-privé à l'épreuve du débat bioéthique : le cas de la controverse au sujet des embryons in vitro »

Haut de page