Navigation – Plan du site
La hantise du nombre

La hantise du nombre

Une histoire des numerus clausus de médecine
Marc-Olivier Déplaude, La hantise du nombre. Une histoire des numerus clausus de médecine, Paris, Belles Lettres, 2015, 416 p., ISBN : 978-2-251-43036-2.
Notice publiée le 16 novembre 2015

Présentation de l'éditeur

Depuis le milieu des années 2000, le nombre de médecins français stagne, voire diminue dans les zones rurales, où se sont formés des « déserts médicaux ». Même dans les grandes villes, l'abondance de l’offre de soins dissimule d’importantes disparités. Des files d’attente de plus en plus longues se constituent auprès de certaines catégories de spécialistes. Et l’explosion des dépassements d’honoraires a rendu l’accès aux soins médicaux plus difficile pour de larges fractions de la population française.
La France manque-t-elle de médecins ? Pourquoi cette question se pose-t-elle aujourd’hui alors que l’État s’est doté d’instruments visant à réguler le nombre de médecins et leur répartition : les numerus clausus ?
Pour répondre à ces interrogations, il faut reconstituer les débats dont la démographie médicale a fait l’objet depuis le début des années 1960 au sein du corps médical et des pouvoirs publics. L’analyse de la façon dont les numerus clausus de médecine ont été institués montre que le resserrement continu de ces quotas a créé des difficultés grandissantes pour les hôpitaux, puis pour la médecine libérale.
Celles-ci ont conduit à un retournement complet de la politique menée par les pouvoirs publics à la charnière des années 1990-2000, sans toutefois que ces difficultés aient été résolues.
À travers la question-clé de la démographie médicale, ce livre décrit les profondes transformations qu’a connues le système de santé depuis les années 1960 et éclaire les nombreuses tensions qui le traversent aujourd’hui. Il constitue également une contribution à la sociologie historique des professions.

Haut de page

Auteur

Marc-Olivier Déplaude

Marc-Olivier Déplaude est politiste, chargé de recherche à l’INRA. Au croisement de la sociologie de la santé, de la sociologie des professions et de la sociologie économique, ses recherches portent notamment sur les transformations contemporaines des professions.

Publications du même auteur

Haut de page