Navigation – Plan du site
Le Pérou : de l'intégration nationale à l'inclusion sociale

Le Pérou : de l'intégration nationale à l'inclusion sociale

Lissell Quiroz-Pérez, Maria Julia de Vinata Ríos (dir.), « Le Pérou : de l'intégration nationale à l'inclusion sociale », Cahiers des Amériques latines, n° 78, 2015, Paris, IHEAL, ISSN : 1141-7161, EAN : 33033324000782.
Notice publiée le 17 novembre 2015

Présentation de l'éditeur

Le numéro 78 des Cahiers des Amériques latines interroge l’apparent consensus sur la bonne santé de l’économie péruvienne et le modèle de construction nationale.

Le visage du Pérou s’est profondément transformé durant ces trois dernières décennies. D’un point de vue politique, le pays s’est engagé dans un processus de transition démocratique, tout en traversant, entre 1980 et 2000, le conflit armé interne le plus meurtrier de toute son histoire républicaine. La question de la « réconciliation » et le travail de construction d’une mémoire nationale sont donc en marche.

Parallèlement, après avoir subi une sévère crise économique, marquée par l’hyperinflation et la désindustrialisation, le Pérou met en place une politique de rigueur et de libéralisation de l’économie puis, entame, à partir des années 1990, une période de croissance économique sans précédent. Mais la bonne santé péruvienne en termes macro-économiques ne s’accompagne pas nécessairement d’une équitable répartition de la richesse. Le pays reste fragmenté, inégalitaire et peu intégré. De nombreux acteurs sociaux (communautés rurales indiennes, habitants des quartiers populaires, etc.) se sentent et se vivent comme exclus et la nouvelle classe moyenne fait entendre ses demandes en termes d’accès aux droits et aux services publics.

À l’heure où le Pérou vient d’entrer dans une période de campagne électorale en vue des élections présidentielles qui auront lieu en avril et juin 2016, la question de l’intégration politique, économique et sociale de nombre de Péruviens est plus que jamais d’actualité.

Haut de page