Navigation – Plan du site
Montaigne et la coutume

Montaigne et la coutume

Guillaume Cazeaux, Montaigne et la coutume, Mimesis, coll. « Philosophie et société », 2015, 280 p., ISBN : 978-88-6976-004-4.
Notice publiée le 17 novembre 2015

Présentation de l'éditeur

La coutume constitue l'un des thèmes majeurs des Essais. Montaigne est fasciné par son pouvoir immense sur notre vie, tant individuelle que collective, et par l'extrême diversité des formes qu'elle est susceptible de lui donner. Dans le contexte de la découverte du Nouveau Monde, il pense l'inquiétante relativité de nos coutumes, de nos lois, de nos croyances ; dans celui, tragique, des guerres de religion, il préconise de s'en tenir à celles qui, dans leur durée, ont su garantir la paix.
Montaigne n'a de cesse de libérer son jugement du joug de la coutume, mais, conscient du danger de sa démarche, dissuade ses lecteurs de trop vouloir l'imiter. Il nous dépeint ainsi un homme aux trois quarts automate qui, en tant qu'être social, ne saurait se libérer qu'intérieurement de la tyrannie de la coutume. Ce n'est qu'en tant qu'individu qu'il peut prétendre agir sur elle dans le but de "faire bien l'homme".

Haut de page

Auteur

Guillaume Cazeaux

Guillaume Cazeaux est Docteur en philosophie, membre du Centre de philosophie, d’épistémologie et de politique (PHILéPOL) de l’Université Paris Descartes et collaborateur de la revue Cités. Il est l’auteur de Odyssée 2.0 : La démocratie dans la civilisation numérique (2014).

Haut de page