Navigation – Plan du site
La sidérurgie française et la Maison de Wendel pendant les Trente Glorieuses (1945-1975)

La sidérurgie française et la Maison de Wendel pendant les Trente Glorieuses (1945-1975)

Philippe Mioche (dir.), La sidérurgie française et la Maison de Wendel pendant les Trente Glorieuses (1945-1975), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, coll. « Le temps de l'histoire », 2015, 150 p., ISBN : 979-10-320-0027-4.
Notice publiée le 01 décembre 2015

Présentation de l'éditeur

La Maison de Wendel, créée en 1704, a déposé en 1985 puis 2014 ses archives aux Archives Nationales. Cette initiative retient l’attention de tous ceux pour qui le nom de Wendel incarne une partie de l’histoire industrielle de la France. Ces derniers fonds ouvrent des perspectives de recherche considérables tant par la durée concernée que par la diversité des sujets qu’ils contiennent.
C’est l’occasion pour les historiens de la sidérurgie française de réaliser une première exploration de ces archives à propos du rôle des sociétés du groupe Wendel pendant la période des « Trente Glorieuses » de 1945 à 1975, plus méconnue que d’autres moments de l’histoire familiale.
Comment le groupe lorrain réagit il face aux projets modernisateurs et aux difficultés de l’après-guerre ? Aux menaces qui pèsent sur le financement de cette industrie ? Aux formes nouvelles de la concurrence ? Comment voit-il arriver le désastre financier qui débouche sur l’étatisation de 1978 puis la nationalisation de 1982 ?
Les premières réponses à ces questions précèdent une présentation des archives récemment déposées ainsi qu’une table-ronde sur les archives d’entreprises et l’ensemble constitue un outil de recherche incontournable pour les historiens et les chercheurs en sciences humaines.

Haut de page