Navigation – Plan du site
Albert Camus, Elisée Reclus et l'Algérie

Albert Camus, Elisée Reclus et l'Algérie

Les « indigènes de l'univers »
Philippe Pelletier, Albert Camus, Elisée Reclus et l'Algérie. Les « indigènes de l'univers », Paris, Editions Le Cavalier Bleu, coll. « Mobilisations », 2015, 158 p., ISBN : 978-2-84670-716-9.
Notice publiée le 10 décembre 2015

Présentation de l'éditeur

Elisée Reclus, Albert Camus, l'Algérie : deux personnages, une contrée, une convergence finalement évidente. Malgré le demi-siècle qui les sépare, malgré les différences de métier, de contexte ou de caractère, Reclus et Camus partagent de nombreux points communs : honnêteté intellectuelle, exigence éthique, convictions libertaires et passion pour l'Algérie. Véritable fil noir et rouge, qui passe d'abord par un attachement familial, ce pays traduit en effet leur sentiment d'être des "indigènes de l'univers".
Leur dénonciation du colonialisme, exempte de nationalisme, fut mal comprise. Leur alternative autogestionnaire et fédéraliste aurait permis des issues moins douloureuses.

Haut de page

Auteur

Philippe Pelletier

Docteur en géographie, Philippe Pelletier est habilité à diriger des recherches, diplômé en Langue et Civilisation japonaises et professeur à l’université Lyon-2. Il effectue des recherches sur Élisée Reclus, les rapports entre pensée géographique et anarchie, ainsi que sur l’histoire de l’anarchisme au Japon.

Publications du même auteur

Haut de page