Navigation – Plan du site
Avenir de la planète et urgence climatique

Avenir de la planète et urgence climatique

Au-delà de l’opposition nature/culture
Claude Calame, Avenir de la planète et urgence climatique. Au-delà de l’opposition nature/culture, Éditions Lignes, ISBN : 9782355261527.
Notice publiée le 10 décembre 2015

Présentation de l'éditeur

C’est au dix-septième siècle, notamment avec Descartes, que naît le concept moderne de « nature » : une nature-objet soumise à la raison de l’homme. Une tradition tenace, européocentrée, fait remonter l’idée de « nature », comme domaine à exploiter, au concept grec ancien de phusis. Dans cette mesure, elle l’oppose à l’idée de « culture ». Qu’en est-il au juste ? La question est stratégique au moment où l’urgence climatique exige de s’interroger sur l’impact des activités humaines sur une nature désormais envisagée comme éco-système. Quelles causes ? quelles conséquences ? quelle alternative ?

À l’âge de l’anthropocène, les indispensables rapports des hommes avec leur environnement sont donc à concevoir non pas en termes de relations avec un écosystème divinisé en Terre, mais comme interaction sociale avec des écologies modelées par les pratiques techniques et sémiotiques des hommes. Aussi bien l’urgence climatique que le caractère limité de ressources qui n’ont rien de « naturel » exigent la transition vers un écosocialisme altermondialiste. Ce passage exige de rompre avec un capitalisme destructeur d’hommes et d’environnements, en rétablissant, dans un sens anthropo-poiétique et éco-poiétique, l’interaction entre les sociétés des hommes et leurs milieux. Il en va de la survie des uns et des autres. En somme, la nature ne peut être que culture.

Haut de page

Auteur

Claude Calame

Claude Calame est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris. Il a assumé des enseignements de langue et littérature grecques à l’université de Lausanne ainsi qu’à l’université d’Urbino et à Yale University. Des textes grecs envisagés dans leur dimension pragmatique, il propose une approche combinant anthropologie historique et analyse des discours. Le regard décentré qu’implique une telle perspective critique invite aux engagements politiques d’un praticien des sciences humaines sollicité par le présent – notamment sur la question de la fabrication culturelle et éco-sociale de l’humain et quant aux implications de la mondialisation néo-coloniale dans les discriminations dont demandeurs d’asile et migrants sont les victimes en régime néolibéral.

Publications du même auteur

Haut de page