Navigation – Plan du site
La formation des adultes, lieu de recomposition ?

La formation des adultes, lieu de recomposition ?

Jean-Marie Barbier, Richard Wittorski (dir.), « La formation des adultes, lieu de recomposition ? », Revue française de pédagogie, n° 190, janvier-mars(2015), 2016, 150 p., Lyon, ENS Éditions, ISBN : 9782847887686.
Notice publiée le 13 janvier 2016

Présentation de l'éditeur

Le développement du champ de la formation des adultes à la fois comme ensemble de pratiques sociales et comme ensemble de recherches à propos de ces pratiques est relativement récent.

Comme champ de pratiques, il est assez courant de convenir que la formation des adultes commence là où la formation initiale s'arrête, c'est-à-dire après la réalisation d'un parcours ininterrompu sur les bancs de l’école, du collège, du lycée voire de l’université. Cela signifie que la formation des adultes concerne pour l’essentiel des publics qui disposent au moins d’une première expérience sociale ou professionnelle et se la reconnaissent.

Comme champ de recherche, la formation des adultes s’est assez naturellement déployée à partir des questions qui se sont posées aux praticiens de la formation structurant ainsi au moins deux traditions de recherche : d’une part, des recherches en compréhension portant par exemple sur les caractéristiques singulières des adultes en formation (par différence avec les enfants/adolescents du système scolaire…) et, d’autre part, des recherches-intervention accompagnant la définition des méthodes spécifiques d’intervention auprès des adultes (y a-t-il une pédagogie des adultes ?...).

Depuis quelques décennies, des orientations nouvelles internationales (OCDE), européennes (Bologne en 2000) et nationales (lois de 2004 et 2009 notamment) insistent davantage sur la « nécessaire » contribution de la formation à une meilleure efficacité économique et incitent à mettre en place des modalités de formation différentes : vers le « sur mesure », vers une articulation plus grande entre situations de travail et situations de formation, vers l’individualisation et la gestion de parcours, vers la modularisation de l’offre de formation, vers la formation à distance… En lien avec ces intentions et les pratiques nouvelles qui en découlent, la recherche en formation des adultes a tendance à se déployer sur des objets nouveaux : à côté des premiers travaux portant par exemple sur l’adulte en formation et les méthodes d’intervention, on voit apparaître un intérêt grandissant à la fois, et de façon probablement complémentaire, pour la compréhension des rapports entre évolution du travail, évolution des organisations et évolution des formes de la formation, pour le passage d’une logique de formation à une logique de professionnalisation, pour les rapports entre activité et expérience, entre savoirs et compétences…

Ce dossier a précisément pour intention de se saisir de ces thèmes de recherche nouveaux, apparus en formation des adultes, mais largement transversaux à la formation des adultes et à la formation initiale, en les mettant en tension de manière à les aborder dans leurs multiples facettes.

 

DOSSIER

 

- Jean-Marie Barbier & Richard Wittorski – La formation des adultes, lieu de recompositions ?

- Patricia Champy-Remoussenard – Les transformations des relations entre travail, éducation et formation dans l'organisation sociale contemporaine : questions posées par trois dispositifs analyseurs

- Philippe Carré – De l'apprentissage à la formation. Pour une nouvelle psychopédagogie des adultes

- Anne Jorro – De l’évaluation à la reconnaissance professionnelle en formation

- Marc Durand & Germain Poizat – Analyse de l’activité humaine et éducation des adultes : faits et valeurs dans un programme de recherche finalisée

 

VARIA

- Gilles Brougère – Les enfants sont-ils là pour faire ce qu’ils veulent ? La diversité de l’accueil des deux-trois ans au regard des cultures et valeurs professionnelles

- Didier Cariou, Martine Kervran & Patrice Rilhac – Malentendus et dysfonctionnements du jeu didactique à l’école primaire : la notion de « jeu alternatif »

- Sébastien Michon – La culture pour tous les étudiants ? Les usages sociaux et scolaires d’un instrument de démocratisation culturelle

- Marianne Woollven – L’orthophonie et les troubles du langage écrit : une profession de santé face à l’école

 

IN MEMORIAM

Jean-Marie Privat – Pr. Jack Goody (1919-2015)

 

NOTES CRITIQUES

 

Haut de page