Navigation – Plan du site
L'internationalisation des causes sexuelles

L'internationalisation des causes sexuelles

Christophe Broqua, Olivier Fillieule, Marta Roca i Escoda (dir.), « L'internationalisation des causes sexuelles », Critique internationale, n° 70, janvier-mars 2016, Paris, ISBN : 978-2-7246-3443-3.
Notice publiée le 30 mars 2016

Présentation de l'éditeur

Les six contributions de ce dossier analysent les processus d'internationalisation des mobilisations liées à la sexualité en Europe et en Amérique du Nord, d'une part, en Afrique, d'autre part. La variété de ces contextes géographiques et culturels permet de saisir les luttes qui se développent autour du phénomène de globalisation de la sexualité et qui se manifestent notamment par le déploiement de politiques publiques et d’actions militantes depuis les pays du Nord vers les pays du Sud.

Pauline Delage s’intéresse aux échanges militants entre les États-Unis et la France à travers l’histoire de la lutte contre le viol dans ces deux pays. Lucile Ruault propose une ethnographie historique de la diffusion des pratiques de self-help (prise en main autonome de leur santé par les femmes) entre les États-Unis et la France. Phillip M. Ayoub et David Paternotte, quant à eux, analysent le cas de la branche européenne de l’International Lesbian and Gay Association (ILGA) et la manière dont elle a interagi avec les institutions et les valeurs défendues par l’Union européenne pour promouvoir la cause LGBT. Sur le terrain africain, Lucille Gallardo regarde la dimension transnationale des actions de plaidoyer du réseau francoafricain Africagay contre le sida. À partir du cas du protocole additionnel à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des femmes adopté à Maputo en 2003 et interdisant les mutilations génitales féminines, Lison Guignard montre le rôle d’un réseau de plaidoyer transnational dans la diffusion de cette nouvelle norme juridique en Afrique. Enfin, Aymon Kreil analyse la construction de la notion de « harcèlement sexuel » dans le débat public égyptien.



 

Haut de page