Navigation – Plan du site
Liaisons dangereuses

Liaisons dangereuses

Les extrêmes droites en France et en Italie (1960-1984)
Pauline Picco, Liaisons dangereuses. Les extrêmes droites en France et en Italie (1960-1984), Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2016, 301 p., Préface de Michelle Zancarini-Fournel, ISBN : 9782753548664.
Notice publiée le 04 avril 2016

Présentation de l'éditeur

La relation étroite qui unit les extrêmes droites italiennes et françaises remonte au début des années 1960 lorsque, à la faveur du combat "Algérie française", des "ultras" français de l'OAS trouvent en Italie de puissants soutiens, tous situés à droite de l'échiquier politique. Les échanges idéologiques et les rencontres militantes qui se déroulent alors, en pleine guerre d'indépendance algérienne, se pérennisent progressivement.
De ces relations d'abord personnelles naissent de véritables réseaux qui bénéficient du soutien bienveillant des régimes dictatoriaux portugais et espagnols. Certains des membres de cette "communauté de combat" occidentale participent à la série d'attentats du terrorisme "noir" qui frappe l'Italie à partir de 1969. L'attrait du "modèle italien" amène les groupes français à se réclamer du parti néo-fasciste italien - le MSI - et des groupes qui gravitent autour de lui, à reprendre certains de leurs thèmes de propagande voire à se présenter comme des "partis frères".
Il y a là un dialogue de longue durée dont Liaisons dangereuses retrace l'histoire.

Haut de page