Navigation – Plan du site
L'économie entre performativité, idéologie et pouvoir symbolique

L'économie entre performativité, idéologie et pouvoir symbolique

Bruno Ambroise, Grégory Salle, Richard Sobel (dir.), « L'économie entre performativité, idéologie et pouvoir symbolique », L'homme et la société, n° 197, 2015, 278 p., Paris, L'Harmattan, ISBN : 978-2-343-08304-9.
Notice publiée le 11 avril 2016

Présentation de l'éditeur

La « performativité » est devenue une notion en vogue, particulièrement en sociologie économique. Cette terminologie du "performatif" désignerait les simples conséquences résultant de la mise en oeuvre d'un discours économique donné, qui ont pour objet de modifier le cours du monde pour obtenir certains changements. Ce dossier revient sur les fondements philosophiques et théoriques de cette notion initiée par Austin et développée par Bourdieu. Si l'apport de cette notion est indéniable, elle peut parfois évincer des concepts tels que "économisme", "idéologie", "fétichisme", "réification", "pouvoir symbolique"...

 

Dossier

- Bruno Ambroise, Grégory Salle et Richard Sobel, L’économie entre performativité, idéologie et pouvoir symbolique

- Nicolas Brisset, Comment (et pourquoi) repenser la performativité des énoncés théoriques ?

- Frédéric Lebaron, Discours d’institution et pouvoir symbolique. Le cas des banques centrales

- Philippe Batifoulier, Performativité et théorie conventionnelle. Une application à l’assurance santé

- Florence Jany-Catrice, La légitimation académique d’un projet politique. Le cas de la création des « services à la personne »

- François Flahault, Quand la science contribue à créer l’ordre du monde

Hors dossier

Catherine Brégianni et Antonis Antoniou, Mémoire et oubli des institutions associatives : micro-analyse de réseaux coopératifs dans la Grèce de l’entre-deux-guerres et politique centrale

Débats et controverses

Jean-Pierre Garnier, L’invisibilisation urbaine des classes populaires

Sophie Wahnich, Faire face

Haut de page