Navigation – Plan du site
Chine, les visages de la justice ordinaire

Chine, les visages de la justice ordinaire

Entre faits et droit
Stéphanie Balme, Chine, les visages de la justice ordinaire. Entre faits et droit, Paris, Les Presses de Sciences Po, coll. « Académique », 2016, 280 p., ISBN : 978-2-7246-1740-5.
Notice publiée le 22 juin 2016

Présentation de l'éditeur

Que sait-on de la justice chinoise contemporaine ? Quelles sont les caractéristiques et la marge d'indépendance d’un système judiciaire qui a muté au rythme de l’évolution de la Chine postmaoïste pour devenir, aujourd’hui, l’un des plus vastes et l’un des plus high-tech du monde ?

Pour répondre à ces questions, Stéphanie Balme a choisi d’observer la justice chinoise de l’intérieur. Son ouvrage s’appuie sur des enquêtes de terrain menées auprès des cours populaires de nombreuses localités. Il dévoile ainsi les multiples visages de la justice ordinaire tout en montrant les écarts entre les discours officiels, le droit positif et le droit en action.

Ce travail inédit révèle les contradictions majeures d’un appareil judiciaire qui se réforme de façon chaotique en plaquant les principes internationaux de bonne gouvernance sur des rites ancrés dans une double tradition impériale et maoïste. Comprendre cette réalité est essentiel alors que la Chine est au cœur de la globalisation et que son modèle tant juridique que politique défie les principes fondateurs de l’État de droit.

Haut de page

Auteur

Stéphanie Balme

Chargé de recherche au CERI.

Haut de page