Navigation – Plan du site
L'état d'exception ou l'impuissance autoritaire de l'État à l'époque du libéralisme

L'état d'exception ou l'impuissance autoritaire de l'État à l'époque du libéralisme

Marie Goupy, L'état d'exception ou l'impuissance autoritaire de l'État à l'époque du libéralisme, Paris, CNRS, 2016, 342 p., ISBN : 978-2-271-08996-0.
Notice publiée le 28 octobre 2016

Présentation de l'éditeur

Comment la notion d'"état d'exception" s'est-elle imposée dans la pensée contemporaine, alors que sa définition même demeure embrouillée et que sa valeur théorique est douteuse ? C'est la question à laquelle tente de répondre Marie Goupy en étudiant son contexte de naissance et les raisons de son succès. Les premiers débats sur l'état d'exception remontrent à l'entre-deux-guerres et à la crise du parlementarisme.
Carl Schmitt fait alors glisser la notion dans le champ juridique, en marge des débats doctrinaux sur les pouvoirs de crise, et lui donne une signification politique et théorique bien précise. Sa pensée constitue le fil rouge de cet ouvrage, de La dictature à Légalité et légitimité en passant par Théologie politique. Sans occulter les embardées fascisantes, ce livre met en lumière l'inaboutissement et l'équivoque de la pensée de Carl Schmitt et tente de prolonger ses interrogations fondamentales, en particulier sur la forme de l'action politique susceptible de résister au processus de "dépolitisation" provoqué par le libéralisme.

Haut de page

Auteur

Marie Goupy

Directrice de programme au Collège international de philosophie, maitre de conférences à l'Institut catholoque de Paris et chercheuse associée au Sophiapol (Université Paris X Nanterre). Ses travaux développent une approche philosophique des pouvoirs de crise et de l'état d'exception.

Haut de page