Navigation – Plan du site
Transition digitale, handicaps et travail social

Transition digitale, handicaps et travail social

Dir. : Vincent Meyer
Vincent Meyer (dir.), Transition digitale, handicaps et travail social, Bordeaux, LEH édition, 2017, 217 p., préface de Geneviève Vidal, postface d'Isabelle Choquet, ISBN : 978-2-84874-703-3.
Notice publiée le 22 février 2018

Présentation de l'éditeur

Ne sommes-nous pas ou ne serons-nous pas toutes et tous, un temps de notre vie, dans une situation de handicap, de vulnérabilité et/ou de fragilité ? À l’ère de la transition digitale (qui en accompagne d’autres), les technologies numériques peuvent apporter des solutions, des appuis, des outils dits « intelligents » qui sont en mesure de remplacer l’humain dans l’accompagnement de ces personnes – toujours singulières – en situation de handicap, de vulnérabilité et/ou de fragilité.

Ainsi, cet ouvrage collectif s’adresse-t-il en priorité aux professionnels, étudiants et décideurs du travail social : un champ en perpétuelle mutation où se concentrent encore autant de souffrances que d’espoirs dans les formes élémentaires de relation à l’autre différent. Il contribuera aussi à éclairer celles et ceux – aidants, bénévoles, familles, usagers – qui souhaitent que cette transition digitale ne soit pas qu’une marchandisation d’un progrès technologique et/ou une injonction aux usages de divers dispositifs, plates-formes ou objets connectés face aux enjeux d’une société où le déferlement d’innovations nous surpasse, à l’instar de sa novlangue en « tion » (application, datafication, dématérialisation, digitalisation, e-réputation, gamification, géolocalisation, robotisation, siliconisation, start-upnation, uberisation…).

Seul constat possible à ce jour dans ce foisonnement hors du « commun » que nous offre le numérique et sur lequel s’accordent les contributeurs (acteurs de terrains, chercheurs, personnes en situation de handicap) dans ce livre : il nous faut encore mesurer, sinon négocier, les usages dans cette transition qui va modifier en profondeur notre conception et/ou représentation de la solidarité, d’une commune humanité, dans une société qui, plus que jamais sans doute, en réclame davantage et qui ne peut tout miser sur des réalités virtuelles et/ou augmentées comme sur des consciences et/ou des intelligences artificielles.
 

Avec la contribution de : Alexandre Abellard, Patrick Abellard, Jacques Bergeret, Marie-Joseph Bertini, Émilie Blanc, Jean-Pierre Boissonnat, Éric Carton, Isabelle Choquet, Mélanie Claudel, Cyril Drouot, Mohamed Amine El Mahfoudi, Catherine Exertier, Fidelia Ibekwe-Sanjuan, Hélène Mangin, Nathalie Nevejans, Maudy Piot, Hanene Rejeb, Cynthia Vanmecq, Geneviève Vidal, Lise Vieira, Louis van Prossdij.

Haut de page