Navigation – Plan du site
La globalisation du genre

La globalisation du genre

Mobilisations, cadres d'actions, savoirs
Ioana Cîrstocea, Delphine Lacombe, Elisabeth Marteu (dir.), La globalisation du genre. Mobilisations, cadres d'actions, savoirs, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Archives du féminisme », 2018, 292 p., ISBN : 978-2-7535-6504-3.
Notice publiée le 07 mars 2018

Présentation de l'éditeur

Forgé dans les milieux académiques et féministes états-uniens des années 1960, le concept de genre a enrichi les recherches en sciences sociales par une épistémologie permettant de dénaturaliser les différences, les inégalités et les identités sexuées. Devenu catégorie d’intervention publique, il fait aussi partie du langage et des répertoires des groupes militants. Ainsi, mobilisé à toutes les échelles (locales, nationales, internationales) par des acteurs contrastés, le genre connaît aujourd’hui un véritable éclatement. L’ouvrage interroge les modalités situées de ses circulations et de ses traductions en actions publiques, militantes, scientifiques et développe des analyses critiques de son succès globalisé et globalisant.

Haut de page

Auteurs

Ioana Cîrstocea (dir.)

Ioana Cîrstocea est sociologue, chargée de recherche au CNRS, membre du CESSP (Centre européen de sociologie et science politique, UMR 8209 CNRS/EHESS/Université Paris 1).

Delphine Lacombe (dir.)

Delphine Lacombe est sociologue, chargée de recherche au CNRS, membre de l’Unité de recherche Migrations et Sociétés (URMIS, UMR 8245, CNRS/Université Paris Diderot).

Elisabeth Marteu (dir.)

Elisabeth Marteu est politiste, chercheuse associée à l’Institut international d’études stratégiques (IISS).

Publications du même auteur

Haut de page