Navigation – Plan du site
Ethnographies du proche

Ethnographies du proche

Perspectives réflexives et enjeux de terrain
Marie Campigotto, Rachel Dobbels, Elsa Mescoli (dir.), « Ethnographies du proche. Perspectives réflexives et enjeux de terrain », Émulations, n° 22, 2017, 137 p., Louvain-la-Neuve, Presses universitaires de Louvain, ISBN : 9782875586193.
Notice publiée le 08 mars 2018

Présentation de l'éditeur

Ce numéro thématique d'Émulations interroge la pratique du terrain « chez soi » qui soulève une série de questions liées à des enjeux méthodologiques, épistémologiques, éthiques et politiques auxquelles la nouvelle génération de chercheurs du proche est particulièrement confrontée. Il explore notamment les conjonctures sociétales et les positionnements personnels qui amènent certains d’entre eux à faire du terrain « chez soi » ; les répercussions d’une telle orientation, la conduite, l’aboutissement et la validation scientifique de leurs recherches, mais aussi les écueils méthodologiques et épistémologiques auxquels les chercheurs s’exposent, les manières dont se façonnent l’entrée et la sortie du terrain, ainsi que les relations d’enquête. Ce volume propose un retour réflexif sur les pratiques ethnographiques, en décortiquant des situations d’enquête hétérogènes, concrètes et situées, au sein desquelles se déclinent dans une pluralité de formes trois aspects principaux et intiment entrelacés de la relation au terrain : la familiarité, l’altérité et l’engagement. Les contributions rassemblées dans ce numéro démontrent en quels termes la réflexivité propre à l’ethnographie se déploie lorsque le contexte au sein duquel le chercheur oeuvre implique une proximité de différents ordres entre celui-ci et les sujets de son terrain, permettant ainsi de répertorier les trajectoires singulières que le retour sur l’expérience de recherche fait éclore.

 

- Éditorial. La pratique du terrain « chez soi ». Entre familiarité, altérité et engagement - Marie Campigotto, Rachel Dobbels et Elsa Mescoli

- De l’autorité ethnographique à l’autorité du corps et des émotions. Réflexions à partir d’un terrain « chez soi » auprès d’une minorité, les «roms» en Italie - Alice Sophie Sarcinelli 

- Co-construction d’une ethnographie émancipatrice et féministe. Entre mutation et métissage - Maria Vivas-Romero

- Ce que proche veut dire. La proximité de l’ethnographe dans ses relations avec les guérisseurs-désenvoûteurs lorrains (France) - Déborah Kessler-Bilthauer

- Quand le terrain est raconté. L’ethnographie comme co-construction de la mémoire ouvrière d’une aire post-industrielle italienne - Luca Rimoldi

- Entre les lignes. Enquête sur les nageurs réguliers de la piscine Pontoise de Paris - Hadrien Riffaut

- De l’enseignant à l’ethnographe. Retour réflexif sur une relation de familiarité double au terrain d’enquête - Godefroy Lansade

- Pour une observation trébuchante. De l’inconfort de la posture ethnographique - Louise Debouny

- Conclusion. Réflexion comparative sur quelques postures anthropologiques vécues de l’ailleurs et du proche - Sophie Caratini
 

Haut de page