Navigation – Plan du site
Sociologie des transidentités

Sociologie des transidentités

Arnaud Alessandrin, Sociologie des transidentités, Paris, Editions Le Cavalier Bleu, 2018, 136 p., ISBN : 979-10-318-0263-3.
Notice publiée le 21 mars 2018

Présentation de l'éditeur

Les figures trans sont partout. Dans les clips, la mode, les séries, les faits divers… Pourtant, cette visibilité ne s’accompagne pas toujours d’une plus grande acceptation. Tour à tour caricaturé, psychiatrisé, dans le meilleur des cas ignoré, dans le pire rejeté, le fait transidentitaire pose problème. A l’image de l’homosexualité, les peurs et les tabous demeurent.
C’est sur la base de ce constat que ce livre propose un bilan des savoirs sur « les » questions trans, en insistant sur les différents fronts, de l’espace médical à l’espace social, en passant par les arènes juridiques et scientifiques. Laissant de côté la question du « pourquoi » (« pourquoi est-on trans ? » ou « pourquoi le devient-on ? »), l’auteur s’intéresse à la question du « comment » et des logiques sociales à l’œuvre dans les controverses transidentitaires.

Haut de page

Auteur

Arnaud Alessandrin

Arnaud Alessandrin est sociologue à l’université de Bordeaux où il a soutenu une thèse intitulée « Du “transsexualisme” aux devenirs trans » (2012). Il s’engage, avec Anastasia Meidani, dans une recherche sur la place du cancer dans les parcours de transition (CGSO, 2013), puis sur le genre et le cancer (INCA, 2014-2017). En parallèle de cela, il codirige la recherche « Transphobie » avec Karine Espineira (IDAHOT, 2014) et la recherche « Santé LGBTI » aux côtés de Johanna Dagorn (DILCRAH, 2017-2018) avec qui il dirige la revue Cahiers de la lutte contre les discriminations depuis 2016.

Publications du même auteur

Haut de page