Navigation – Plan du site
Des sciences sociales à la science sociale

Des sciences sociales à la science sociale

Fondements anti-utilitaristes
Alain Caillé, Philippe Chanial, Stéphane Dufoix, Frédéric Vandenberghe (dir.), Des sciences sociales à la science sociale. Fondements anti-utilitaristes, Lormont, Le Bord de l'eau, coll. « La bibliothèque du Mauss », 2018, 380 p., ISBN : 9782356875716.
Notice publiée le 04 avril 2018

Présentation de l'éditeur

Au moment où la querelle fait rage entre les sociologues en France, comme il y a un an entre les économistes, il est urgent de rappeler que le mot « sociologie » a longtemps servi à désigner la science sociale en général (économie et philosophie politiques incluses, aussi bien que l’anthropologie, l’histoire ou la géographie) et qu’elle est une chose trop importante pour la confier aux seuls sociologues. Elle est l’affaire de tous les social scientists. À côté des sciences sociales spécialisées, c’est une science sociale généraliste, seule à même de penser le monde dans toute sa complexité, qu’il nous faut maintenant faire advenir et instituer. Une science sociale qu’il est urgent, également, de fonder une bonne fois sur des bases non-utilitaristes et dans une ouverture résolue à toutes les sociologies et à toutes les sciences sociales du monde entier, et pas seulement à celles qui viennent de l’occident. Replacées dans ce cadre plus général, la plupart des querelles de chapelles se résolvent d’elles-mêmes. Pour le plus grand bien d’un désir partagé de connaître. Qu’un tel objectif soit accessible, c‘est ce dont témoignent la variété et la qualité des auteurs ici réunis, anthropologues, économistes, géographes, historiens, philosophes ou sociologues.

 

Avec des contributions de : Jeffrey Alexander, Romain Bertrand, Robert Boyer, Sergio Costà, François Dubet, Olivier Favereau, Francesco Fistetti, Christian Grataloup, François Hartog, Nathalie Heinich, Marcel Hénaff, Philippe d’Iribarne, Thomas Lindemann, Danilo Martuccelli, André Orléan, Elena Pulcini, Ann Rawls, Marshall Sahlins, Ilana Silber, Lucien Scubla, Michel Wieviorka.

Haut de page

Auteurs

Alain Caillé (dir.)

Alain Caillé est professeur émerite de sociologie et directeur de la Revue du MAUSS. Il est notamment l’auteur de : Anthropologie du don. Le tiers paradigme (2000) ; Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique, Le convivialisme en 10 questions (2015). Sa notoriété est mondiale.

Publications du même auteur

Philippe Chanial (dir.)

Philippe Chanial, maitre de conférences en sociologie à l’Université Paris-Dauphine (CERSO), est secrétaire de la Revue du MAUSS. Il a notamment publié Justice, don et association. La délicate essence de la démocratie, La découverte, 2002 et édité une édition critique de La morale sociale de Benoît Malon (Le Bord de l’eau éd., 2007) qui se sera suivi par celle de l’Essai sur l’individualisme d’Eugène Fournière (Le Bord de l’eau éd., 2008).

Publications du même auteur

Stéphane Dufoix (dir.)

Stéphane Dufoix est professeur de sociologie à l'Université Paris Nanterre et membre du laboratoire Sophiapol.

Publications du même auteur

Frédéric Vandenberghe (dir.)

Frédéric Vandenberghe est sociologue. Il a enseigné dans plusieurs universités en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil. Il est professeur de sociologie à l’université de l’Etat de Rio de Janeiro (IESP-UERJ) et dirige le groupe de recherche Sociofilo. En français, il a publié Une histoire critique de la sociologie allemande (1997-1998, 2 vols.), La sociologie de Georg Simmel (2001) et Complexités du posthumanisme. Trois essais dialectiques sur la sociologie de Bruno Latour (2005).

Publications du même auteur

Haut de page