Navigation – Plan du site
Le mythe de la traite des blanches

Le mythe de la traite des blanches

Enquête sur la fabrication d'un fléau
Jean-Michel Chaumont, Le mythe de la traite des blanches. Enquête sur la fabrication d'un fléau, La Découverte, 2009, 321 p., EAN : 9782707158093.
Notice publiée le 31 décembre 2009

Présentation de l'éditeur

Enlèvement et séquestration de jeunes innocentes, prostitution et esclavage sexuel, réseaux criminels internationaux : depuis plus d'un siècle, la " traite des blanches " est considérée comme un véritable fléau. Le " Comité spécial d'experts " de la Société des Nations est crédité d'avoir scientifiquement prouvé l'existence de ce phénomène - les militants antitraite et les historiens contemporains font toujours référence à son oeuvre fondatrice (1924-1927). Jean-Michel Chaumont a analysé les 20 000 pages d'archives de ce comité. Elles révèlent une réalité plus effroyable encore, mais pas celle qu'on croyait. En effet, son livre analyse les opérations intellectuelles auxquelles les experts ont procédé pour fabriquer de toutes pièces un fléau en travestissant les résultats de leur propre enquête. Il examine minutieusement comment, portés par leur croisade morale, ils ont manipulé données, documents et chiffres pour parvenir à leurs fins : prouver l'existence de la traite de femmes étrangères et la responsabilité de la réglementation de la prostitution dans cet état de fait, et obtenir la mise en place de politiques liberticides de répression et de surveillance. Ce faisant, ils ont durablement occulté et aggravé les conditions de vie déjà très difficiles des prostituées candidates à l'émigration, aujourd'hui comme hier. Sans même parler de l'amalgame qu'ils ont validé entre traite des Noirs et traite des Blanches, qui ouvrait la voie à une véritable banalisation des traites négrières et de l'esclavage. Plus généralement, Jean-Michel Chaumont interroge la question - politique et scientifique - des mécanismes d'élaboration de l'expertise sociale et de la responsabilité des sociologues dans la " construction sociale de la réalité ".

Haut de page