Navigation – Plan du site
Les monnaies locales : vers un développement responsable

Les monnaies locales : vers un développement responsable

La transition écologique et solidaire des territoires
Marion Cauvet, Baptiste Perrissin Fabert, Les monnaies locales : vers un développement responsable. La transition écologique et solidaire des territoires, Paris, Éditions Rue d'Ulm, coll. « Sciences durables », 2018, 128 p., préface de Michel Aglietta, ISBN : 978-2-7288-0583-9.
Notice publiée le 16 avril 2018

Présentation de l'éditeur

De nombreuses initiatives citoyennes de monnaies locales et complémentaires ont vu le jour à travers le monde en réaction à la crise des subprimes de 2007-2008 et à l’impuissance des gouvernements à prévenir la débâcle financière et économique qui a suivi. Ces initiatives veulent répondre à une incompréhension généralisée du fonctionnement du système monétaire et financier. Une quarantaine de monnaies locales sont aujourd’hui en circulation en France, autant sont en projet. Des milliers de citoyens ont choisi d’utiliser d’autres monnaies que la seule monnaie centrale pour effectuer leurs transactions et leurs échanges.
Ce livre présente un panorama à la fois conceptuel et historique des expériences monétaires pionnières dans un monde en perpétuel mouvement. Après avoir exploré les réussites mais aussi les limites des modèles actuels de monnaies locales, il analyse les différents leviers qui peuvent permettre la montée en puissance de ces initiatives décentralisées afin qu’elles deviennent des vecteurs de la transition écologique et sociale des territoires.

Haut de page

Auteurs

Marion Cauvet

Actuellement étudiante en master « Développement agricole » à l’université de Copenhague, Marion Cauvet a suivi un parcours pluridisciplinaire mêlant sciences naturelles et sciences sociales (écologie, sociologie, économie de l’environnement) à Rennes et à Paris (AgroParisTech). Elle travaille aujourd’hui sur le potentiel des monnaies locales pour faciliter la transition vers des systèmes agricoles durables et territoriaux dans les pays en développement.

Baptiste Perrissin Fabert

Ancien élève de l’ENS de Cachan en sciences sociales et ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, Baptiste Perrissin Fabert est économiste de l’environnement. Ses travaux académiques portent sur le verdissement de la finance, la fiscalité écologique, l’économie circulaire et les négociations climatiques. Il intervient aujourd’hui au cœur de l’action publique en faveur de la transition écologique et solidaire.

Haut de page