Navigation – Plan du site
L'ethnographie institutionnelle

L'ethnographie institutionnelle

Une sociologie pour les gens
Dorothy Smith, L'ethnographie institutionnelle. Une sociologie pour les gens, Paris, Economica, coll. « Études sociologiques », 2018, 300 p., trad. Fabienne Malbois, Michel Barthélémy et Julia Hedström, ISBN : 978-2-7178-7019-0.
Notice publiée le 24 mai 2018

Présentation de l'éditeur

L’ethnographie institutionnelle. Une sociologie pour les gens est un livre engagé et profondément original, qui renouvelle les pratiques d’enquête en sciences sociales. Il présente un programme alternatif et critique de recherche en sociologie, ancré dans les méthodes ethnographiques, qui s’est développé en Amérique du Nord à partir des années 1970. Développant une méthodologie du point de vue, l’ethnographie institutionnelle problématise l’expérience depuis les circonstances pratiques du monde de la vie quotidienne, dans le but d’examiner la façon dont nos subjectivités et nos actions, dans les sociétés contemporaines, sont coordonnées entre elles et articulées aux institutions via la médiation des textes. Cette perspective de recherche a d’ores et déjà suscité de nombreux travaux sur l’école, l’université, le travail social ou encore des résidences médicalisées pour personnes âgées, réalisés par des élèves de Dorothy Smith notamment. Dans une longue préface, Fabienne Malbois et Michel Barthélémy remettent l’œuvre de Dorothy Smith en perspective avec les différents courants qui l’ont influencée, depuis l’ethnométhodologie, le marxisme, jusqu’à la linguistique en passant par le féminisme, la phénoménologie et le pragmatisme.

Haut de page

Auteur

Dorothy Smith

Dorothy Smith est aujourd’hui professeure adjointe au département de sociologie de l’Université de Victoria (Colombie britannique). Elle a été formée à l’Université de Californie, Berkeley, où elle a réalisé sa thèse de doctorat sous la direction d’Erving Goffman.

Haut de page