Navigation – Plan du site
La lutte contre les discriminations ethno-raciales en France

La lutte contre les discriminations ethno-raciales en France

De l'annonce à l'esquive (1998-2016)
Marie-Christine Cerrato Debenedetti, La lutte contre les discriminations ethno-raciales en France. De l'annonce à l'esquive (1998-2016), Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2018, 255 p., ISBN : 978-2-7535-7323-9.
Notice publiée le 31 mai 2018

Présentation de l'éditeur

Annoncée en France en 1998 sous impulsion européenne, la lutte contre les discriminations raciales n’a jamais été véritablement portée par un gouvernement. L’ouvrage analyse, à différentes échelles d’intervention, les processus multiples de refoulement de la discrimination ethno-raciale : la dilution et l’euphémisation du problème pour en extraire sa dimension ethno-raciale, l’éviction du débat politique par des instruments consensuels, enfin la délégation de l’action à des experts et aux territoires.

S'appuyant sur un matériau empirique dense, l'auteure examine, dans un second temps la fabrique, de la lutte contre les discriminations ethno-raciales dans une ville. Dans ce contexte de fortes dénégations, l'action publique locale se trouve limitée et incertaine. L'analyse des usages du droit de la non-discrimination montre que la loi, fortement concurrencée, fonctionne davantage comme une contrainte à gérer que comme un idéal à atteindre.
L'action tente aussi de s'allier les minoritaires, mais contrairement aux discours sur l'abus de l'argument victimaire, ceux-ci sont peu enclins à protester publiquement contre les épreuves qu'ils vivent. Alors que les enquêtes ne cessent de confirmer la réalité de ces discriminations, ce livre, issu d'une thèse, offre des clés de lecture pour la recherche et pour l'action.

Haut de page

Auteur

Marie-Christine Cerrato Debenedetti

Marie-Christine Cerrato Debenedetti, docteure en science politique, est chercheure associée à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM) associé au CNRS et à l’université d’Aix-Marseille.

Haut de page