Navigation – Plan du site
Parler au féminin

Parler au féminin

Les profession de foi des député.e.s sous la Cinquième République (1958-2007)
Magali Guaresi, Parler au féminin. Les profession de foi des député.e.s sous la Cinquième République (1958-2007), Paris, L'Harmattan, coll. « Humanités numériques », 2018, 298 p., préface de Françoise Thébaud, ISBN : 978-2-343-13946-3.
Notice publiée le 18 juin 2018

Présentation de l'éditeur

La Cinquième République est la scène d’une féminisation inédite de la vie politique en France. En entrant dans les arcanes du pouvoir, les femmes sortent de leur silence public historique et accèdent au statut de sujets de la parole politique. Cet ouvrage plonge dans les mots des candidates aux élections législatives qui, de campagnes en campagnes, cherchent à se faire une place dans un monde d’hommes et à resignifier l’inégal partage du pouvoir entre les sexes.

A travers l’analyse de plus de 700 professions de foi électorales, le livre révèle le vocabulaire favori, les stratégies rhétoriques et les procédés argumentatifs originaux des femmes et des hommes élus à l’Assemblée nationale entre 1958 et 2007. Il recourt aux théories et aux outils de la textométrie, développés dans le cadre des Humanités numériques actuelles, pour déceler les mécanismes discursifs, parfois invisibles à la lecture humaine, des discriminations de genre en politique.

A la croisée de l’histoire, des sciences du langage et de la science politique, Magali Guaresi décrypte le discours comme principal agent de la perpétuation des représentations sexistes qui continuent, 18 ans après le vote des lois sur la parité, de dire l’universalisme républicain au masculin et de cantonner les femmes aux seconds rôles. Elle décrit également la parole politique comme un moyen et une fin de la lutte pour la subversion de l’ordre genré au fil des contextes électoraux successifs et des mobilisations sociales et féministes.

Haut de page

Auteur

Magali Guaresi

Ancienne allocataire de recherche de l'Assemblée nationale, Magali Guaresi est docteure en histoire contemporaine. Elle enseigne actuellement à l'Université Côte-d'Azur et mène ses recherches à la croisée des sciences humaines et sociales et de l'analyse de données textuelles. Ses travaux s'intéressent principalement au genre dans les discours des parlementaires du XXe siècle, qu'elle étudie grâce aux outils informatiques et statistiques développés dans le domaine des Humanités numériques.

Haut de page