Navigation – Plan du site
Les gens d'autrefois

Les gens d'autrefois

La noblesse russe dans la société soviétique
Sofia Tchouikina, Les gens d'autrefois. La noblesse russe dans la société soviétique, Paris, Belin, coll. « Contemporaines », 2017, 326 p., traduit du russe par Karine Guerre et Katia Pichugina, préface de Nicolas Werth, ISBN : 978-2-410-00552-3.
Notice publiée le 21 juin 2018

Présentation de l'éditeur

Que sont devenus les nobles russes après la révolution d'Octobre 1917 ? Une fois leurs privilèges abolis, leurs biens mobiliers et immobiliers confisqués, une vague de violence contre « les classes exploiteuses d'autrefois » poussa une partie de la noblesse à l’exil. Ceux qui restèrent durent s’adapter, se cacher, se reconstruire au sein de la société soviétique... 
Si l'Etat n'a pas réussi à écarter complètement les anciennes élites des postes à responsabilité, de nombreuses mesures vexatoires et répressives rendirent leurs vies compliquées. Elles durent dissimuler leurs titres et se doter progressivement d'une « biographie soviétique ». Malgré un voisinage hostile dans les appartements communautaires, les familles nobles mirent en place des stratégies éducatives qui assurèrent la transmission d'un héritage culturel et d'un sentiment d'appartenance à l'élite. 
Ce livre retrace les parcours poignants de personnes dont les vies ont été bouleversées par l’une des plus grandes ruptures de l’histoire du XXe siècle.

Haut de page

Auteur

Sofia Tchouikina

Sofia Tchouikina, ancienne élève de l'Université européenne de Saint-Pétersbourg, est maître de conférences en civilisation russe à l'Université Paris VIII Vincennes Saint-Denis et chercheuse à l'Institut des sciences sociales du politique (ISP).

Haut de page